bourse tunis

La France procèdera en décembre au prélèvement de la taxe sur les services numériques

La France remettra en marche la " taxe sur les services numériques " de 3% sur le chiffre d'affaires des géants du secteur. Étant pour la plupart américains, les leaders du numérique à l'image de Google, Apple, Facebook et Amazon (GAFA) sont les principales cibles de cette politique. Le ministère français des Finances a annoncé, mercredi 25 novembre, avoir adressé un avis d'imposition aux firmes technologiques.

Adoptée et introduite en 2019, la taxe a été suspendue par le gouvernement français des suites des pourparlers avec l'administration Trump et menés par l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE). Le gouvernement français a fixé la date limite au mois de décembre 2020 en cas de désaccord. L'administration Trump s'est retirée au mois de juin des négociations et a prévu qu'elle allait " riposter si la France allait de l'avant avec la taxe ".

La taxe est appliquée aux entreprises générant des revenus supérieurs à 25 millions d'euros en France et 750 millions d'euros dans le monde. L'imposition représente une manne financière considérable évaluée à 500 millions d'euros pour 2020. Avec le projet de loi de finances 2021, le montant a été réévalué à 400 millions d'euros.

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré, lundi, sur la chaîne Bloomberg, qu'il " espérait convaincre Joe Biden de se réengager dans le processus de l'OCDE afin de parvenir à un accord ".

Les représailles américaines porteraient sur 1,3 milliard de dollars de produits français, comme les sacs à main ou les cosmétiques. Les différentes dissensions s'inscrivent dans la continuité d'une guerre commerciale menée bien avant l'élection de Donald Trump en 2016. Cependant, elle s'est poursuivie avec le 45e président des États-Unis avec, entre autres, des droits de douane de 25% sur les vins français.

Myriam Ben Yahia

Publié le 26/11/2020 13:10:22

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.