se connecter recherche

La décentralisation mise en route : Un vecteur vers une revitalisation économique au niveau local ?

ISIN : ABC000000034 - Ticker : USDJPY
La BVMT ferme dans 3h35min

Le 08 Septembre 2018, Afkar a réuni une trentaine d’acteurs clés autour du thème de "La décentralisation mise en route : Un vecteur vers une revitalisation économique au niveau local ?". La discussion a été modérée par le journaliste, Mehdi Kattou et rapportée par le directeur général d’Impact Partner, Monsieur Fares Mabrouk.

Plus de 20 entités du gouvernement tunisien, de la société civile, du secteur privé, des organisations internationales, des associations professionnelles et des institutions éducatives étaient présentes à l'événement.

L’événement a rassemblé des intervenants tels que Monsieur Riadh Mouakhar, ministre des Affaires locales et de l’Environnement Tunisien, Madame Chaima Bouhlel, activiste de la société civile, Madame Sarah Yerkes de la Fondation Carnegie pour la paix internationale, et Monsieur Mohamed El-Mensi expert en finances locales du programme TADAEEM, Très tôt après la révolution, la décentralisation, en tant que système administratif, a été adoptée et mise en place.

La mise en place des conseils municipaux durant l’été 2018 a constitué le véritable point de déploiement de cette réforme. Au cours de la conférence, les participants ont exploré les différentes voies de collaboration afin d'assurer une mise en œuvre efficace de la décentralisation d'une manière qui puisse faire croître l'économie locale.

Les recommandations suivantes ont été proposées :

  1. Développer des indicateurs sociaux par collectivité locale avec mise en relief des problèmes à tacler en priorité
  2. Instaurer de bonnes pratiques relationnelles entre le conseil et l’administration municipale
  3. Accompagner l’extension de la mission des municipalités avec un renforcement des compétences et un remaniement structurel
  4. Développer un label “Entreprise à caractère social” décerné par les collectivités locales
  5. Mettre en place une stratégie viable de collaboration intercommunale
  6. Développer des tableaux de bord pour le suivi des réalisations
  7. Concevoir des fiches de poste fidèles à la réalité

Voici un lien vers le Livre blanc

Les parties prenantes représentaient plus de 20 organisations dont TADAEEM, la municipalité de Tunis, la municipalité de Ettadhamen, la municipalité de Béni Khalled, la municipalité de Carthage, Solidar, Deloitte, le PNUD, l’Ambassade du Canada à Tunis, la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (IBRD) , Ambassade des Etats-Unis à Tunis, Jasmin Fondation, Al Bawsala, Heinrich Böll Stiftung, Kolna Tounes, British Council, UNESCO, le Ministère des Affaires locales et de l’Environnement Tunisien , l’Institut des Etats-Unis pour la paix (USIP), la Fédération Nationale des Villes Tunisiennes, Impact Partner, et les Columbia Global Centers.

Afkar est une initiative qui rassemble les principales parties prenantes autour d’une table ronde pour discuter le temps d’une journée d’une thématique et ce dans le but d’avoir un dialogue fructueux qui débouchera sur des solutions concrètes. En 2018, Afkar a lancé une série de six éditions dans le but d’aborder différentes thématiques en corrélation avec les défis économiques de la Tunisie.

Publié le 10/10/18 09:43

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.