arabic version ilboursa
bourse tunis

La croissance devrait s’établir à 5,4% en 2021, le PIB en volume retrouvera à peine son niveau de 2017

Après une contraction de -1,7% et un rebond de 16,2% respectivement au premier et second trimestre 2021, la croissance de l'économie tunisienne en 2021 (ou plutôt le rebond technique) devrait s'établir, selon un scénario de base, autour de 5,4%. Il va de soi que les prévisions demeurent fortement dépendantes de l'évolution des conditions sanitaires mais également des autres développements impactant le climat des affaires.

Sur la base de ce qui est déjà acquis lors des deux premiers trimestres de 2021, une simulation à huit scénarii pour la croissance du 3ème trimestre et huit scénarii également pour le quatrième trimestre 2021 dévoile que la croissance économique devrait s'établir (aux prix constants de l'année précédente) entre 3% et 7,3%. La simulation est réalisée à partir des données de l'INS relatives aux valeurs trimestrielles du PIB aux prix courants de l'année 2020.

En supposant que le PIB au cours des troisième et quatrième trimestres 2021 reste constant et égal à ses niveaux des troisième et quatrième trimestres 2020 (Glissement annuel nul), le PIB serait en augmentation d'environ 3% pour l'ensemble de l'année 2021.

Ce constat est vérifié selon les données de l'INS avec hypothèse de variation en glissement trimestriel. Autrement dit, en supposant que le PIB au cours des troisième et quatrième trimestres reste constant et égal à son niveau du deuxième trimestre 2021, le PIB serait en augmentation d'environ 3% pour l'ensemble de l'année 2021, selon l'INS (ce taux désigne " l'acquis de croissance " au deuxième trimestre).

Malgré cette croissance positive projetée pour 2021, dans le cas du scénario de référence (+4% au T3-2021 et +5% au T4-2021 soit +5,4% pour toute l'année 2021), le niveau d'activité économique en terme réel (en volume) restera inférieur à celui de 2017. En effet, le PIB en volume à atteindre au terme de l'année 2021 restera inférieur de 0,4% par rapport à 2017 et inférieur de 4,3% par rapport à 2019.

Le choc économique subit suite aux retombées de la pandémie COVID-19 a été fatale pour l'économie tunisienne en 2020, année durant laquelle la croissance du PIB s'est établie à -9,2%. La croissance projetée pour 2021 de 5,4% (scénario de base) sera tout juste nécessaire pour retrouver, sans vraiment l'atteindre, le PIB en volume de l'année 2017.

Ce décalage est démontré pour deux raisons essentielles. D'abord, la croissance négative de 2020 de -9,2% a effacé tout simplement la croissance en terme réel de toute la période 2014-2019, en raison d'un rythme monotone de l'activité économique. Le taux de croissance annuel moyen durant la période 2013-2019 n'a été que de 1,9%.

La seconde raison est purement mathématique. Du fait que les taux de croissance sont des taux arithmétiques (et non des taux logarithmiques) : les taux à la hausse ne sont pas symétriques aux taux à la baisse : passer de 100 à 80 correspond à une variation de -20%, pour revenir à 100, il faut réaliser une performance non pas de +20% mais de +25%.

Le taux de croissance au T2-2020 a été de -19,8%, le rebond technique au T2-2021 n'a été que de +16,2%. Rappelons que la croissance a été de -7,1% au T3-2020 et -6,2% au T4-2020. Dans notre simulation, nous avons supposé que le rebond technique puisse aller de 0 à 8% lors des deux derniers trimestres de l'année 2021. Pour s'aligner au PIB en volume de 2018, l'économie tunisienne doit enregistrer des taux de croissance de plus de 10% (en GA) au T3 et T4-2021 !

Aux prix courants, le PIB nominal de la Tunisie devrait atteindre 122,3 milliards de dinars sous l'hypothèse d'une inflation (utilisée comme déflateur du PIB) de 5,2% pour l'ensemble de l'année 2021 et d'une croissance réelle de 5,4%.

Par Moez Hadidane

Tera Finances

Publié le 19/08/2021 10:37:03

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.