arabic version ilboursa
bourse tunis

La BCT lance la plateforme « Hannibal » pour contrôler le transport transfrontalier du cash

En sa qualité de Président de la Commission Tunisienne des Analyses Financières (CTAF), Marouane El Abassi, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), a présidé jeudi 25 février 2021, la cérémonie de lancement effectif de la plateforme "Hannibal". L'objectif de cette Plateforme est de permettre l'identification des menaces et d'évaluer les vulnérabilités en relation avec le transport physique frontalier du cash.

La Plateforme permettra, dans ce sens, une meilleure connaissance des flux d'argent, mais aussi des circuits et des emplois des sommes d'argent liquide qui transitent par la Tunisie. Pour M. El Abassi, la vigilance doit être de mise et il faudrait se prémunir contre les risques, notamment par l'optimisation de l'exploitation des données et la connexion des bases de données des différentes administrations " qui devraient fonctionner ensemble ".

Ce mécanisme qui devrait permettre d'estimer le risque global lié au transport transfrontalier du cash en s'appuyant sur une approche basée sur les risques et de ce fait facilitera l'adoption de mesures pour atténuer davantage les dangers de Blanchiment d'Argent et financement du terrorisme (BA/FT) et affiner la coopération en la matière avec les autorités chargées de l'application de la loi et le secteur privé.

A cette occasion, M. El Abassi a rendu un hommage à son prédécesseur feu Chedly AYARI qui a initié ce travail et a opté pour la digitalisation.

Il est à rappeler à ce titre, comme mentionné dans le Rapport annuel 2018-2019 de la CTAF, qu'à l'origine de ce projet, " une enquête de terrain, dénommée opération " Hannibal ", a été menée par la CTAF, entre le 20 juin et 20 août 2014 ", avec la collaboration des secteurs public et privé, à savoir les services de la douane, de la police, de la garde nationale et de l'ensemble des banques de la place.

L'objectif de cette opération a été " d'identifier les menaces et d'évaluer les vulnérabilités en relation avec le transport physique frontalier du cash ". Cette initiative ; qui s'inscrivait dans le cadre de l'évaluation nationale des risques, a permis de " proposer des recommandations visant à atténuer lesdites vulnérabilités et menaces " entrant dans le cadre de la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Depuis, il a fallu la contribution de l'Union Européenne, dont l'Ambassadeur Marcus Cornaro qui, présent à cette cérémonie, a réitéré le soutien de l'UE aux efforts de la Tunisie dans la lutte contre le BA/FT. Aussi, sur le plan national, une coopération exemplaire et tous azimuts a permis la mise en place de cette plate-forme, " une centaine de cadres de l'administration publique ont fonctionné ensemble ", a précisé le Gouverneur de la BCT.

Publié le 25/02/2021 17:54:57

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.