ilboursa arabic version ilboursa

L'OMC prévoit une croissance de 2,6% du commerce mondial en 2024

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 13h42min

Le commerce mondial des marchandises devrait connaître une croissance de 2,6% en 2024 et de 3,3% en 2025, selon le dernier rapport de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

 

Intitulé "Perspectives et statistiques du commerce mondial", le rapport souligne que le commerce mondial a été affecté ces dernières années par ce que l'on qualifie collectivement de " polycrise ". Cette situation est caractérisée par une combinaison de chocs au niveau de l'offre et de la demande liés à la pandémie de COVID-19, des perturbations de la chaîne d'approvisionnement et les effets d'une incertitude accrue en matière de politiques commerciales dues à des rivalités géopolitiques. 

Prévisions par région

Selon les prévisions de l'OMC, les exportations de l'Afrique augmenteront plus rapidement que celles de toute autre région en 2024, avec une hausse de 5,3% à partir d'une base faible due à la dépression des exportations après la pandémie de COVID-19.

La région de la CEI (Communauté des États indépendants) devrait connaître une croissance légèrement inférieure à 5,3%, également à partir d'une base réduite en raison de la chute des exportations suite à la guerre en Ukraine.

Les régions d'Amérique du Nord, du Moyen-Orient et de l'Asie devraient toutes enregistrer une croissance modérée de leurs exportations, d'environ 3,5%, tandis que l'Amérique du Sud devrait connaître une croissance plus lente, d'environ 2,6%.

En outre, les exportations européennes devraient encore une fois être à la traîne par rapport aux autres régions, avec une croissance prévue de seulement 1,7%.

Par ailleurs, l'Asie devrait contribuer davantage à la croissance du commerce des marchandises au cours des deux prochaines années. La région devrait ajouter environ 1,3 point de pourcentage à la croissance prévue (2,9%) des exportations mondiales cette année, soit environ 45%.

En même temps, en 2024 et 2025, l'inflation devrait progressivement se calmer, permettant aux revenus réels de croître à nouveau dans les économies avancées, ce qui stimulera la consommation de produits manufacturés.

Le rapport note également que l'environnement commercial défavorable de 2023 devrait s'améliorer quelque peu cette année et l'année suivante, ce qui stimulera les échanges de marchandises en 2024 et 2025. Cependant, les tensions géopolitiques et l'incertitude politique pourraient limiter la portée d'un éventuel rebond des échanges. Dans l'ensemble, les risques sont orientés à la baisse.

Jihen Mkehli

Publié le 16/04/24 11:23

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

KpXTOONgGtQyXsk7vwTjkwRieE4_Pb0COg2dFmmu8NA False