ilboursa arabic version ilboursa

En 2023, la BIAT consolidera ses performances

ISIN : TN0001800457 - Ticker : BIAT
La bourse de Tunis Ouvre dans 43h6min

Fortement attendus, les résultats de 2022 de la BIAT réconfortent une nouvelle fois les analystes de Tunisie Valeurs sur la solidité de la première banque de la place. L'activité intrinsèque de la banque continue à surperformer le secteur et prouve sa capacité de résilience face à un contexte économique ardu. Analyse.

Malgré l'approche prudente adoptée par le management pour couvrir convenablement les risques et qui a induit une augmentation sensible du coût du risque dopé par les provisions collectives, la banque a maintenu le cap sur la croissance atteignant des jalons très importants et réalisant des performances records.

Le leadership de la banque sur les dépôts à vue, sa marge de manœuvre confortable sur le coût des ressources et sur le ratio de transformation réglementaire sont les armes de la BIAT face aux contraintes conjoncturelles en Tunisie profondément marquées par la stagflation.

Première capitalisation du secteur bancaire et deuxième capitalisation du marché actions, la BIAT n'a que faiblement réagi, en bourse, aux nouvelles conditions édictées par la BCT relatives à la distribution des dividendes et imposées aux banques et aux établissements financiers au titre de l'exercice 2022.

Et pour cause, la banque n°1 en Tunisie jouit d'une assise financière solide lui permettant de distribuer un dividende alléchant de 5,800 dinars par action au titre de l'exercice 2022 (en hausse de 11,5% par rapport au dividende versé au titre de l'exercice 2021), soit un payout exceptionnel de 69,1%, parmi les plus élevés de la cote.

Malgré son parcours en bourse, le leader du secteur affiche des niveaux de valorisation tentants qui intègrent les surcoûts de la crise et sous-estiment les qualités fondamentales de la banque en termes de résilience du business model face aux chocs externes.

La morosité ambiante, la transition vers les normes de Bâle III et le lancement de la migration vers les normes IFRS, devraient générer un mouvement de " Flight To Quality " qui profiterait aux banques les plus solides sur le plan fondamental comme la BIAT.

Perspectives d'avenir & prévisions

L'année 2023 a bien démarré pour la BIAT. La banque a réalisé sur le premier trimestre une croissance soutenue de son PNB de 21% à 357,3 millions de dinars. L'activité d'intermédiation a, également, été bien portante sur les trois premiers mois de l'année avec une croissance de 5,7% (sur une année glissante) à 16,8 milliards de dinars au niveau des dépôts et une progression de l'encours des crédits de 2,6% (sur une année glissante) à 12 milliards de dinars.

Dans un contexte politique et national difficile et un environnement macroéconomique marqué par une poursuite de l'inflation et un ralentissement de la croissance, en lien avec la flambée des prix des matières premières et de l'énergie et l'impact de la crise russo-ukrainienne, la BIAT saura faire preuve de résilience et n'épargnera aucun effort pour continuer à jouer pleinement le rôle qui lui est dévolu en tant qu'intermédiaire financier de premier plan et à mobiliser toutes ses ressources afin de réaliser ses objectifs stratégiques, accompagner sa clientèle et soutenir le financement de l'économie.

Tout le long de l'année 2023, la BIAT œuvrera dans le sens d'une consolidation des résultats et d'une amélioration de ses performances à travers notamment une rationalisation de la collecte de dépôts, une surveillance proactive du risque, un suivi de l'équilibre de la liquidité et une optimisation de la gestion de la trésorerie et ce, dans le cadre du respect scrupuleux des ratios et normes réglementaires en vigueur.

Les efforts de la BIAT seront également axés en 2023 sur la poursuite des objectifs stratégiques fixés dans le cadre de son plan de développement, à savoir la consolidation du positionnement de leadership de la banque au niveau du secteur, l'avancement sécurisé sur la feuille de route de transformation digitale, la maitrise de ses coûts opérationnels et le développement du capital humain et ce, via la réalisation des projets et de pistes de progrès.

Côté chiffres, les analystes de Tunisie Valeurs tablent, en 2023, sur :

  • une croissance de l'encours des dépôts de 5,7% à 18,1 milliards de dinars,
  • une progression de l'encours des crédits de 2,6% à 12,6 milliards de dinars,
  • une augmentation du PNB de 21% à 1,5 milliard de dinars,
  • une envolée du résultat net de 35,8% à 407 millions de dinars,
  • une reprise du résultat net part du groupe de 35% à 421,8 millions de dinars.

Télécharger l'Analyse de Tunisie Valeurs

Publié le 10/07/23 08:36

1 commentaire sur cet article. Participez à la discussion.
DKEC


10/07/23 10:01
En 2023, la BIAT et toutes les banques devraient etre lourdement taxées pour au moins 3 milliards de dinars pour tous les abus sur la derniere decennie! Aussi, la loi contre ZABA et son cercle doit etre renforcée

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SytcjfySfG1xVwKc1UJq1yUESMTFi8QsukOHIRoxBi0 False