bourse tunis

BNA : Des plus-values latentes sur ses participations cotées en Bourse de 424,8 MDT

ISIN : TN0003100609 - Ticker : BNA
La bourse de Tunis ouvre dans 6h17min

Dans un contexte marqué par la volonté de l'Etat à redresser la situation financière et opérationnelle des banques publiques, l'achèvement des audits approfondis dont elles ont fait l'objet, a abouti à des besoins de recapitalisations de 765 MDT pour la STB, 200 MDT pour la BH et 270 MDT pour la BNA, outre l'intégration d'un partenaire technique dans le capital de ces dernières à hauteur de 10 à 15%, qui les aideront à améliorer l'analyse du risque, les systèmes d'information, l'audit et le contrôle interne qui sont les points faibles de la STB, la BH et la BNA.

Il semble, par ailleurs, que le marché anticipe un éventuel désengagement des trois banques publiques de leurs participations non liées à leur activité principale afin de se concentrer sur leur métier de base.

L'avènement de ces éléments a eu un effet bénéfique sur le comportement des actions des banques publiques. Ainsi depuis le début de l'année :

  • la STB a gagné 36,2% (fonds propres fin 2013 : -113 MDT),
  • la BH s'est envolée de 59,22% (Fonds propres fin 2013 : +226,5 MDT)
  • la BNA a pris 31,58% (Fonds propres fin 2013 : +558,9 MDT).

Il est à rappeler que, la BNA, première banque en Tunisie en termes de crédits, a clôturé l'exercice 2013 avec une croissance du PNB de 10,2% (+29,9 MD), pour atteindre 323,4 MDT à fin 2013 contre 293,6 MDT en 2012.  

Cette évolution est marquée par l'augmentation de 10,9% de la marge nette d'intérêts, de 3,6% de la marge sur commissions et de 14,3% des autres revenus notamment du portefeuille titres.

Les engagements bruts de la BNA s'élèvent au 31 décembre 2013 à 8.965 MDT (Bilan et hors bilan) dont 390 MDT d'engagements sur fonds budgétaires.

Principale source de risque de la BNA, les engagements envers des entreprises publiques sont faiblement couverts par les provisions et les garanties. Ces engagement s'élèvent à fin 2013 à 1.323 MDT dont 631,8 MDT envers l'Office des céréales.La banque justifie la faible couverture de ces créances par le concours de l'ETAT à ces entreprises en cas de défaillance.

Au total, le volume des créances classées a enregistré une augmentation de 532 MDT pour totaliser 1.793 MDT en 2013 contre 1.261 MDT à fin 2012. Le taux des créances classées, s'élève ainsi à 20% en 2013 (16,96% hors fonds budgétaires).

L'augmentation du volume des créances classées en 2013 est due principalement à des redressements significatifs se rapportant à la correction de la méthode de provisionnement des engagements inférieurs à 50 mille dinars constitués essentiellement des crédits agricoles dont une grande partie adossée soit sur des fonds budgétaires soit feront l'objet d'un abandon conformément à la loi des finances 2014 (créances ≤ 5mD) en plus de la classification de 3 entreprises publiques (80 MDT).

Poursuivant sa politique de couverture des risques, la BNA a affecté au titre de l'exercice 2013 une dotation brute aux provisions de 218,9 MDT contre 130,9 MDT en 2012. Cette dotation a été affectée essentiellement pour la couverture :

  1. Des créances à hauteur de 206,1 MDT, dont notamment 190,9 MDT (contre 110,6 MDT en 2012) pour les créances douteuses et 15,2 MDT affectée comme dotations aux provisions collectives sur créances non classées ;

En application des dispositions de la circulaire BCT n°2013-21 du 30 décembre 2013, la BNA a constitué des provisions additionnelles nettes sur les engagements ayant une ancienneté dans la classe 4 supérieure ou égale à 3 ans pour un montant de 12,876 MD. Les provisions additionnelles à fin 2012 qui s'élèvent à 47,5 MDT sont imputées sur les capitaux propres d'ouverture au titre de l'exercice 2013.

Ainsi, et pour l'exercice clos le 31 décembre 2013, le solde des provisions additionnelles s'élève à 60,4 MDT.

  1. De la dépréciation du portefeuille d'investissement à hauteur de 6,9 MDT.

Par ailleurs, des reprises de provisions ont été constatées au cours de l'année 2013 pour un montant de 61,6 MDT contre 47,9 MDT au titre de l'année précédente.

Ainsi, et compte tenu des plus ou moins-values et autres corrections de valeurs sur les créances et titres, le volume des dotations nettes aux provisions a atteint 158,2 MDT à fin 2013, contre une enveloppe nette de 92,9 MDT enregistrée au cours de l'exercice 2012.

En conséquence, la BNA porte le taux de couverture de ses créances classées (hors crédits sur fonds budgétaires) à 58,6% contre 56% en 2012. Le Résultat net a enregistré une régression 66,3% (-28,6 MDT) pour s'établir à 14,6 MDT à fin 2013 contre 43,2 MDT en 2012.

Ainsi, compte tenu d'un résultat net de 14,5 MDT en 2013 et de l'impact des provisions additionnelles de 47,515 MDT sur les capitaux propres d'ouverture de l'exercice 2013, les fonds propres de la banque s'élèvent à fin 2013 à 558,9 MDT.

Sur un autre plan, la BNA dispose d'un portefeuille titre de participations dont la valeur comptable s'élève à 128 MDT. Sur ce portefeuille, quatre valeur sont cotées en bourse et affichent une plus-value latente de 424,8 MDT représentant 76% des fonds propres fin 2013.

Moez Hadidane 

Publié le 11/05/2015 11:23:11

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.