ilboursa arabic version ilboursa

Assemblée Générale OneTech Holding : Des fondamentaux solides

ISIN : TN0007530017 - Ticker : OTH
La bourse de Tunis Ouvre dans 32h1min

La croissance de l'activité du groupe OneTech s'est confirmée sur l'ensemble de l'année 2023, bien que le groupe ait enregistré un léger recul de ces revenus en valeur durant le quatrième trimestre de l'année de -8,7 %.

Le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 5,5% par rapport à son niveau de l'année dernière à 1,1 milliard de dinars, un niveau en ligne avec le budget de 2023. Selon le management, en volume, la progression a été beaucoup plus importante, et ce, en raison de la baisse des cours moyens des métaux sur les marchés internationaux en 2023 par rapport à leur niveau moyen de 2022.

Selon le management, le groupe commence à tirer profit des actions engagées par rapport aux perturbations de la supply chain à l'échelle mondiale et par rapport au phénomène de retour vers de plus proches sources d'approvisionnement.

La croissance reste principalement tirée en valeur par les exportations qui ont augmenté de 4,2 % sur l'année (+40 MD). Les exportations du groupe OTH ont atteint sur l'ensemble de l'année l'importante somme de 954 MD, représentant ainsi 86,2 % du total des revenus.

Le chiffre d'affaires du pôle câbles s'est élevé sur l'année à 503,6 MD, en baisse de -2,1 % par rapport à 2022. Les exportations ont correspondu à 80 % des revenus de ce pôle. En volume, la performance a été plutôt positive étant donné la baisse du cours moyen des métaux de -5,2% sur la période. Aussi, l'intégration d'une part plus importante de l'aluminium au niveau du mix-produits a impacté négativement le niveau en valeur des revenus.

Le chiffre d'affaires du pôle mécatronique s'est élevé, sur l'année 2023, à 545,4 MD, en importante progression de 12,6 % par rapport à l'année 2022. Après la pénurie des semi-conducteurs et les difficultés logistiques tout au long de l'année 2022, le management constate une confirmation du retour à la normale sur ce secteur d'activité.

Le pôle Télécoms (ICT) a réalisé une forte hausse de 27,7 % de son chiffre d'affaires à 33,7 MD, dénotant une certaine reprise des projets d'infrastructure IT sur le marché local.

En 2023, nous notons une confirmation du retour à la normale des niveaux de marge, et ce, en raison essentiellement de la stabilisation de la volatilité des cours de la matière de base et des charges variables (énergie, transport et coût des emballages), d'une part, et au fait que les augmentations des coûts de la matière première de 2022 ont finalement été intégrées au niveau des prix de vente, d'autre part. Ainsi, ONE TECH HOLDING a vu son taux de marge brute consolidée se redresser de 3,4 points de pourcentage à 23,9 % en 2023.

L'amélioration du taux de marge brute consolidée d'OTH reflète aussi un meilleur mix-produits, notamment, pour les câbles enregistrant un gain de marge relative de 4 points de pourcentage et une croissance de la marge brute de ce pôle de 33 % comparativement à 2022.

Malgré l'augmentation de la masse salariale (+13,2 % à 111,4 MD) et des autres charges d'exploitation (+7,2 % à 54,8 MDt), en relation avec la bonne dynamique de l'activité et les efforts de rétention du personnel pour faire face aux départs des ressources humaines à l'étranger, OTH a affiché une résistance salutaire au niveau de la marge d'EBITDA consolidée. Cette dernière s'est accrue de 2,5 points de pourcentage à 9 %.

En 2023, ONETECH a reporté une amélioration sensible de sa rentabilité d'exploitation. Son EBITDA s'est, en effet, envolé de 46,1 % effleurant les 100 MD ; un niveau record jamais enregistré par le groupe. La contribution la plus importante à la formation de l'EBITDA, en 2023, provient encore une fois du pôle mécatronique.

L'équipe de direction note, également, l'amélioration sensible de la contribution du pôle câblerie (un EBITDA qui passe quasiment du simple au double à 39,4 MD, en 2023) et la consolidation des performances du pôle Télécoms (un EBITDA de 2 MD) en raison du partenariat structurant engagé avec le géant des plateformes IT, BACKBASE.

Malgré le tour de vis monétaire opéré la Banque Centrale en Tunisie (relèvement du taux directeur de 75 pbs en janvier 2023 générant une hausse du TMM annuel moyen de 122 pbs sur toute l'année 2023), le groupe a tant bien que mal réussi à maîtriser ses charges financières (amélioration du résultat financier de -8,5 MD à -7,1 MD).

Et pour cause, une bonne gestion du Besoin en Fonds de Roulement (BFR) (qui a été réduit de 5 jours de CA à 83 jours de CA) aidée par la normalisation des chaînes logistiques mondiales et la gestion proactive des stocks et du compte clients. A cela s'ajoute, le contexte de change plus clément avec notamment la dépréciation du dinar face à l'euro de 2,4 % en 2023, générant une baisse des pertes nettes de change à 1,1 MDt contre des pertes nettes de change de 3,1 MDt au terme de 2022).

L'amélioration sensible de la rentabilité opérationnelle, la baisse des dotations aux amortissements et aux provisions (-2 % à 36,5 MD) et l'allègement de la facture des charges financières ont exercé un effet de levier sur la rentabilité nette de l'exportateur national. ONETECH a vu son résultat net part du groupe quasiment tripler à 38,3 MD.

Cette performance conforme aux promesses du management formulées lors de l'AGO statuant sur les résultats de l'exercice 2022, est la plus élevée depuis l'exercice 2018. Il est à signaler que tous les pôles métiers du groupe affichent des résultats nets positifs hormis le pôle Télécoms qui a été quasiment à l'équilibre en 2023 (un résultat net de -0,1 MD).

Outre son cachet international, OTH conserve une spécificité d'autant plus recherchée dans cette conjoncture difficile : son bilan sain. Le groupe poursuit sa gestion rigoureuse de l'endettement. L'activité d'exploitation continue à dégager des cash-flows confortables (en amélioration de 41,8 % à 62,6 MD en 2023) qui autofinancent les investissements.

Très peu de dettes donc pour OTH (un gearing de 10,9 % à fin 2023) qui a toujours privilégié la prudence dans ses financements. Un bilan solide qui permet au groupe de disposer d'une force de frappe importante pour résister aux cycles économiques baissiers, poursuivre la croissance organique et saisir des opportunités de croissance externe. La dernière opération de croissance externe a été - à juste titre - réalisée en 2019 : acquisition de 51% du capital de la société Sofia Technologies (SOFIATECH)*.

Selon le management, le groupe est encore engagé dans la recherche d'une opportunité de croissance externe lui permettant de monter en expertise et en chaine de valeur et de se positionner parmi les grands opérateurs industriels mondiaux. Et d'ajouter que le projet de cotation à l'étranger demeure au stade de l'étude.

Le management de l'environnement, de la santé et la sécurité au travail sont au cœur de la politique de développement du groupe ONETECH. En effet, toutes les filiales mécatroniques sont déjà certifiées :

  • ISO 14001 : système de management environnemental qui permet de gérer les responsabilités environnementales d'une manière systématique afin de contribuer au pilier environnemental du développement durable.
  • ISO 45001/ OHSAS 18001 : santé et sécurité au travail qui permet d'améliorer la sécurité des employés, de réduire les risques sur le lieu du travail et de créer des conditions de travail meilleures et plus sûres.

Sur les dernières années, une attention particulière a été donnée aux ressources humaines par :

  • la consolidation de la sécurité et de la santé au travail ;
  • l'aménagement et l'amélioration des espaces dédiés au personnel et l'entame d'une formation en soft skills du top et du middle management ;
  • le déploiement d'un programme de responsabilisation des femmes dans des postes de management.

Au rayon de la responsabilité environnementale, le groupe s'est doté d'un système de recyclage du cuivre, du plastique et du carton et d'un système de traitement et de recyclage de l'eau. OTH envisage, par ailleurs, le lancement d'un programme d'installation d'énergie renouvelable pour réduire la facture d'électricité ainsi que l'empreinte carbone.

Toujours du côté de la RSE, le groupe a mis les moyens, pour venir à la rescousse de la communauté via des dons de matériel médical et scolaire, en participant aux campagnes de don de sang avec le croissant rouge et en mettant en place des programmes de dons aux familles désavantagées.

Perspectives de développement et prévisions

Selon le management, les perspectives de l'année 2024 sont prometteuses et s'inscrivent en première estimation dans la lignée des améliorations de l'année 2023. Bien que les revenus se consolident au même niveau que ceux de l'année dernière, les différents niveaux des marges opérationnelles seront encore une fois en nette amélioration.

Durant l'Assemblée Générale Ordinaire du 16 mai 2024, la direction d'OTH a dévoilé ses prévisions pour l'année 2024, annonçant un chiffre d'affaires quasi stable par rapport à 2023 à 1,1 milliards de dinars, un EBITDA consolidé en hausse de 10% à 109,9 MD et un résultat net part du groupe de 42,9 MD, soit une croissance de 11,9 % comparativement à l'exercice 2023. Cette bonne performance Bottom line ne tient pas compte de la plus-value sur la cession de la participation d'OTH dans la société HELIOFLEX.

Malgré un début d'année difficile (une baisse du chiffre d'affaires consolidé de 10,2 % à 269,9 MD sur le T1 2024), le management reste confiant dans sa capacité à redresser la barre d'ici la fin de l'année et à réaliser le budget 2024. La baisse de régime affichée sur les trois premiers mois de 2024 est due à une baisse de la demande sur les marchés de l'exportation qui a touché aussi bien le secteur du bâtiment que celui de l'automobile.

La principale raison de cette baisse de la demande étant la hausse des taux d'intérêts qui sévie depuis un moment sur les marchés Internationaux. Cette baisse est, également, due à un effort de rationalisation du mix-produits dans l'objectif de l'amélioration des marges opérationnelles du groupe.

Signalons, par ailleurs, que le plan d'investissement de 2024 affecte une enveloppe de 32,4 MD aux pôles mécatronique (des investissements de 17,8 MD) et câblerie (des investissements de 14,5MDt). Hormis les investissements de remplacement, le plus gros des investissements est dirigé vers la technologie, la qualité, la mise à niveau des systèmes d'information (2 MD) et enfin l'environnement (3,4 MD) et le projet photovoltaïque (2,2 MD en 2024).

Le groupe est en phase de mise en place d'un plan de transformation opérationnelle (qui sera clôturé en septembre 2024), qui concernera essentiellement le pôle mécatronique, et ce, afin de permettre de tirer profit des diverses synergies, d'une part, et de bénéficier de plusieurs leviers d'amélioration sur l'ensemble des entités de ce pôle afin de développer des modules complets à plus haute valeur ajoutée tout en diversifiant l'activité.

La finalité stratégique du groupe est de monter en chaine de valeur en intégrant le design et l'engineering produit pour passer du statut de sous-traitant pour les secteurs automobile, industriels et aéronautique au rang de fournisseur direct de modules complets et intelligents, avec des softwares embarqués pour les grands donneurs d'ordre dans tous les secteurs (y compris dans le secteur de la santé, de l'électroménager et dans le domaine des solutions de comptage intelligent).

La prise de contrôle de la société Sofia Technologies s'inscrit dans une optique de montée en compétence technologique. Elle permettra à ONETECH d'exploiter d'importantes synergies dans le design mécatronique et le software embarqué. Ceci est autant vrai pour le secteur automobile que pour les secteurs industriel, médical et agricole.

La cession de la participation d'OTH dans la société HELIOFLEX clôturée en avril 2024 (la part de ONE TECH HOLDING dans cette transaction s'élève à 5,5 millions d'euros*) aura un impact positif sur la situation financière du groupe OTH à court et à moyen termes et permettra à la société de concentrer ses ressources financières sur les activités stratégiques, de parfaire son programme d'investissement, notamment dans les technologies de pointe, et de renforcer son positionnement sur les marchés en relation avec ces activités.

Le projet de recherche d'un partenaire stratégique pour le pôle mécatronique annoncé lors de l'AGO du 24 Mai 2023, reste toujours d'actualité, précise le management. En effet, l'équipe de direction de OTH a expliqué qu'elle a démarré les travaux de recherche d'un partenaire technique pour ce pôle d'activité en vue d'améliorer l'apport technologique et l'innovation.

Rappelons que l'équipe de direction a annoncé, depuis l'année 2020, l'amorce d'une stratégie de croissance externe plus dynamique et ciblée dans les prochaines années. L'objectif est d'accélérer l'intégration industrielle du groupe, diversifier davantage ses produits (réduire la dépendance à l'industrie automobile qui concentre actuellement 40% des revenus du groupe) et ses marchés (cibler plus les marchés asiatiques et le marché américain sur le moyen terme et réduire davantage l'exposition au marché local). C'est dans ce cadre que s'inscrit l'accord de financement (portant sur 23 millions d'euros) signé avec la SOCIETE Financière INTERNATIONALE en juillet 2020.

Comportement boursier et opinion de TUNISIE VALEURS

OTH a affiché un retournement de tendance favorable en 2023 (une performance de 29 %) après avoir connu un parcours boursier difficile en 2022 (une correction de -16 %). L'excellent cru du premier semestre 2023 et les indicateurs d'activité rassurants publiés par le groupe tout au long de 2023 ont remis le titre OTH sous la loupe des investisseurs.

La valeur a commencé l'année 2024 du mauvais pied, affichant à ce jour une contreperformance de -13,9%. Il semblerait que les investisseurs aient mal réagi à l'annonce des indicateurs d'activité du T1 2024, qui affichent une mauvaise orientation du chiffre d'affaires consolidé ; une réaction que nous jugeons disproportionnée par rapport aux fondamentaux solides du groupe et au potentiel de rentabilité latent de ses projets.

Aujourd'hui, OTH traite à 14,4 x ses bénéfices et à 6,3 x son EBITDA estimés pour 2024. Un niveau de valorisation qui représente un point d'entrée intéressant pour les investisseurs.

Nous pensons que le retour en grâce boursier reste à la portée de main de ONE TECH HOLDING dans les prochaines années. Nous continuons à recommander un positionnement sur le titre sur un horizon de placement moyen et long terme. De manière plus générale, nous nous montrons, dans cette conjoncture, plus confortables avec les grandes sociétés, non cantonnées à leur marché domestique et affichant un faible endettement. OTH répond à ces critères et constitue, par conséquent, une opportunité d'investissement.

Le cachet international d'OTH, la solidité de ses fondamentaux et son double profil : croissance (activité mécatronique) / vache à lait (activité câblerie) resteront les avantages comparatifs du groupe dans une conjoncture boursière où le " Flight To Quality " prévaut.  Bien gérée et résolument tournée vers l'international et les nouvelles technologies, OTH demeure parmi les valeurs vedettes de notre marché actions.

L'AGO du 16 mai 2024 a approuvé la distribution d'un dividende par action de 0,250 dinar au titre de l'exercice 2023 (contre un montant de 0,175 dinar versé au titre de l'exercice 2022), soit un payout exceptionnel de 160,6 %. La date de mise en paiement des dividendes a été fixée pour le 29 mai 2024. Nous réitérons notre recommandation à l'achat sur le titre OTH.

Tunisie Valeurs

Publié le 17/05/24 10:05

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

YQ57eABejJSfC1_URZLQEB3keL4_4eMM2Gnp55KQb8E False