ilboursa arabic version ilboursa
La bourse Ouvre dans 4h24min

Citroën : Groupe Loukil perd officiellement ses recours contre STAFIM

ISIN : TN0007690019 - Ticker : UADH

Voir tous les sujets

Posté le 17/11/2021 16:31:48
Hahahahahah yahki ala hachWethom houma ty nabata nayekaaaaa madish tjawebhom
Répondre
Posté le 17/11/2021 15:59:45
base raw ilboursa was3itlik belik mil77 hhhh
Répondre
Posté le 17/11/2021 12:51:29
Eli tr7chelou ywasa3 belou hahahahah

Répondre
Posté le 17/11/2021 12:51:29

Nous venons d'apprendre que le Tribunal Administratif a dit son dernier mot, hier mardi 16 novembre, sur l'affaire qui oppose la société AURES Auto, filiale du Groupe Loukil et, auparavant, importateur de la marque Citroën en Tunisie, à la société STAFIM Peugeot.

En effet, le Tribunal a rejeté la requête de la société AURES Auto et donne ainsi raison à STAFIM Peugeot pour la vente en Tunisie de toute la gamme des voitures de la société STELLANTIS, y compris celles de la marque Citroën, à travers un accord commercial déjà établi.

La société STAFIM Peugeot va ainsi déposer sa demande officielle auprès du ministère du Commerce pour obtenir son agrément d'importateur officiel de toute la gamme de la marque Citroën en Tunisie.

Rappelons que le contrat d'importation et de distribution des véhicules des marques du groupe STELLANTIS qui le liait à la société AURES Auto a pris fin en date du 31 décembre 2019 et le non-renouvellement du contrat s'imposait suite, notamment, à un historique d'impayés successifs datant du début de l'année 2019, qui s'est poursuivi durant l'année 2020.

Les sommes dues s'élèvent à la somme totale de 13,8 millions d'euros réparties entre AURES Auto (11,7 millions d'euros) et AURES GROS (2,2 millions d'euros).

Cette situation a engendré une accumulation de stocks d'invendus de véhicules neufs réservés à l'importation et à la distribution en Tunisie et a amené, après multiples relances restées sans effet, à mettre fin à la collaboration avec la société AURES Auto sur le marché tunisien.

Le conseil de la concurrence statuant en référé en date du 25 févier 2021 dans l'affaire a rejeté la requête d'AURES Auto d'imposer la continuation de la relation contractuelle avec le groupe PSA et a considéré que les prétentions avancées par AURES Auto pour imposer une telle continuation étaient infondées et ce, contrairement aux allégations publiques du Groupe Loukil.

Omar El Oudi


Répondre

Retour au forum UADH