ilboursa arabic version ilboursa

AURES Auto perd son recours devant le Conseil de la Concurrence contre


Voir tous les sujets

Posté le 04/08/2021 13:49:25
UADH vers 100 millimes
Pauvres PP
il faut sortir demain qlq soit
ربي يعوض عليكم
Répondre
Posté le 04/08/2021 14:19:20
Loukil le kadet qui s affichait avec ghannouchi par opportunisme et marchait dans ses bottes... a fini par mettre uadh a genoux, les francais ne s asocient pas des khouenjia ou leurs proches
Répondre
Posté le 15/07/2021 07:31:42
lien mannani bellehi
Répondre
Posté le 14/07/2021 15:35:11
T'as vu le chiffre de Mazda, l'autre marque du groupe dont le contrat n'est pas rompu ?
83 voitures vendus en 6 mois.

ça veut dire qu'ils ne peuvent plus financer de la marchandise !
Répondre
Posté le 14/07/2021 14:57:10
10 à 15% à CT comme pure spéculation.
Répondre
Posté le 12/05/2021 09:06:48
Valeur à éviter.

Comparer les EF de Artes et de UADH pour comprendre

charge de personnel = 3% du CA pour Artes soit (7 MD); 15% pour UADH (25 MD)
charges financières = 0 pour Artes; 16 MD pour uadh

rien que ces 2 rubriques, il y a un écart de résultat de de 34 MD/an.

Répondre
Posté le 11/05/2021 14:29:17
STAFIM recupere la concession citroen ?
Répondre
Posté le 11/05/2021 13:10:48
Tala3tha wa7dik hedhi ? 😂😂😂😂😂
Répondre
Posté le 11/05/2021 14:01:58
Comment UADH peut-elle ne pas payer son principal fournisseur ?

C'est l'arnaque à la Tunisienne.
ça fait une mauvaise publicité pour la Tunisie, qui feront que nos fournisseurs étrangers exigeront plus de garanties de paiements.
Répondre
Posté le 11/05/2021 14:01:58

La société AURES Auto, filiale du groupe Loukil, qui était concessionnaire de la marque Citroën en Tunisie, a perdu son recours contre les sociétés Citroën, PSA et STAFIM Peugeot pour obliger les sociétés françaises à rétablir leur relation commerciale avec elle jusqu'à l'examen du fond du litige par la justice.

La partie française avait informé la société tunisienne le 25 novembre 2020 de sa décision de ne pas renouveler le contrat les liant. AURES avait argué que Citroën a pris cette décision pour des " raisons non objectives " et que celle-ci allait " affecter sa situation économique " et " l'éjecter " du marché.

Monsieur Noureddine Ferchiou, avocat des deux sociétés françaises, avait répondu que " la fin de la relation contractuelle n'était pas pour surprendre la société demanderesse qui savait que les deux contrats de distribution prenaient fin le 31 décembre 2019 et que le non-renouvellement devenait définitif si les deux parties n'arrivent pas à s'entendre sur les conditions du nouveau contrat ".

M. Ferchiou a aussi rappelé qu'AURES Auto a été relancée et invitée à quatre reprises entre le 10 janvier 2020 et le 25 novembre 2020 à régulariser sa situation financière et à rééchelonner ses dettes et ne l'a pas fait.

De son côté, M. Ghazi Jeribi, représentant de STAFIM Peugeot, s'est inscrit en faux contre l'affirmation de la société AURES que la détérioration de sa situation économique est imputable à la rupture du contrat avec Citroën. Cependant, il a réitéré que la situation financière de la filiale du groupe Loukil était antérieure à cette rupture.

Pour sa part, l'avocat de AURES Auto a affirmé qu'il s'agit d'une décision rendue en première instance qui a fait, bel et bien, l'objet d'un appel devant le Tribunal Administratif.

Il sied de rappeler que la société STELLANTIS (Peugeot-Citroën-DS Maroc), retraçant la relation contractuelle entre PSA/Citroën et UADH, a annoncé en février dernier que le non-renouvellement du contrat s'imposait suite, notamment, à un historique d'impayés successifs datant du début de l'année 2019, qui s'est poursuivi durant l'année 2020.

Les sommes dues s'élèvent à 13,843 millions d'euros répartis entre AURES Auto à hauteur de 11,672 millions d'euros et AURES Gros pour 2,171 millions d'euros.

 

M.M


Répondre

Retour au forum UADH