ilboursa arabic version ilboursa

Moody's prévoit une croissance de 1,7% pour l'économie tunisienne en 2023

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 44h34min

Moody's prévoit que la croissance économique de la Tunisie restera faible à environ 1,7% cette année, soit en dessous des prévisions du gouvernement tunisien qui tablent sur une croissance de 1,8% en 2023. 

Cette faible croissance de l'économie tunisienne résulte, selon Moody's, du déclin de l'activité économique dans la zone euro, qui absorbe environ deux tiers des exportations de biens de la Tunisie, et des contraintes persistantes en matière d'investissement.

L'agence de notation a souligné dans sa récente action de rating de la Tunisie, que si le budget 2023 prévoit une réduction du déficit budgétaire (hors dons) à 5,2 % du PIB contre 7,7 % du PIB dans la loi de finances complémentaire 2022, alors l'assainissement budgétaire repose sur de nouvelles mesures de collecte de recettes et " l'engagement d'une réforme progressive des subventions, dont la mise en œuvre risque de se heurter à des résistances politiques et sociales dans un contexte de croissance faible et d'inflation plus élevée ".

A cet égard, précise Moody's, de nouveaux retards dans l'obtention de financements extérieurs aggraveront les pressions sur le stock des réserves de change de la Tunisie. Ainsi, au-delà du rôle du volant de réserves comme filet de sécurité pour les paiements du service de la dette extérieure, " la préservation de la stabilité extérieure a des implications significatives pour la dynamique de la dette publique de la Tunisie, compte tenu de la part élevée de la dette publique libellée en devises étrangères, équivalente à plus de 60 % du total ".

Par ailleurs, l'agence de notation estime que l'indicateur de vulnérabilité extérieure (le rapport entre la somme des paiements de la dette extérieure au cours de l'année prochaine, et les dépôts des non-résidents et les réserves de change) restera supérieur à 200 % cette année et l'année prochaine, " ce qui indique une exposition importante à des perturbations potentielles de la balance des paiements pour faire face aux engagements extérieurs à venir ".

Omar El Oudi

Publié le 30/01/23 11:40

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SytcjfySfG1xVwKc1UJq1yUESMTFi8QsukOHIRoxBi0 False