se connecter recherche

Tunisie Valeurs dresse ses recommandations pour l'année boursière 2019

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis ouvre dans 59h26min

Dans un climat qui offre peu de visibilité, il est difficile de dresser une tendance pour 2019. Alors que l’environnement de taux élevés et les aléas économiques incitent à la prudence, les analystes de l’intermédiaire en Bourse, Tunisie Valeurs, ont décelé dans leur dernier « Flash Bourse » les principaux facteurs qui devraient soutenir l’intérêt des investisseurs pour les actions en 2019.

2018 a tenu ses promesses pour la Bourse de Tunis. Le marché y a pu maintenir le cap sur la croissance (une performance de 15,8%) malgré une fin d’année tumultueuse sur fonds de correction bancaire. En dépit du coup de froid sur le marché primaire, les volumes ont affiché un regain de dynamisme, abstraction faite des transactions de bloc.

À l’image des dernières années, le marché a connu en 2018 un parcours boursier en deux teintes. L’année a débuté dans l’euphorie portée par les anticipations de résultats records pour le secteur bancaire. L’enthousiasme pour le poids lourd de la cote (40% de la capitalisation du marché) a été soutenu par les relèvements successifs du taux directeur (+75 pb en mars et +100 pb en juin), propulsant ainsi le Tunindex vers un niveau record (> 8400 points).

Cependant, l’annonce de la publication de deux circulaires de la BCT, touchant le risque de transformation et la politique de refinancement, a semé un vent de panique chez les investisseurs. Un mouvement de correction généralisée s’est ensuite déclenché parmi les banques, plombant la performance de l’indice (une chute de 32% pour le secteur bancaire depuis août et un recul de 14% pour le Tunindex).

A quoi s’attendre en 2019 ?

Le premier mois de l’année s’est terminé sous le signe de l’hésitation. L’indice de référence a lâché 0,1% dans de modestes échanges (un volume moyen de 5 millions de dinars par séance, ne tenant pas compte des transactions de bloc). Dans un contexte économique, social et politique toujours embrouillé, les investisseurs font preuve d’attentisme.

La question qui se pose aujourd’hui est de savoir si le marché pourrait réitérer sa performance de 2018. L’appréciation de Tunisie Valeurs des perspectives de la Bourse en 2019 reste mitigée avec d’un côté des opportunités et de l’autre des facteurs de risques.

Les opportunités résident dans la croissance attendue de la capacité bénéficiaire et les difficultés du marché immobilier. Malgré la morosité ambiante, nous nous attendons à une croissance moyenne de la masse bénéficiaire de la cote de 19% en moyenne sur la période 2018 - 2019.

Nonobstant le ralentissement des perspectives de croissance du secteur bancaire (assèchement de la liquidité, encadrement de l’activité du crédit et de placement en bons du Trésor), les analystes de Tunisie Valeurs pensent que les banques continueront à tirer vers le haut la capacité bénéficiaire du marché (une progression moyenne des bénéfices de 5% pour le secteur sur l’intervalle 2018-2019).

Considérés comme un placement alternatif aux actions, les actifs immobiliers suscitent depuis quelques années la défiance des investisseurs. Le secteur affiche des signes d’essoufflement en raison de la forte augmentation des prix, du durcissement de l’accès au crédit et l’instauration d’une nouvelle Taxe sur la Valeur Ajoutée (de 13%) sur les logements neufs (instaurée par la Loi de Finances 2018). Les « contretemps » auxquels fait face le secteur devraient favoriser un retour vers la bourse.

Les zones de risque identifiées par Tunisie Valeurs ont principalement trait à l’environnement de taux élevés qui renforce l’attractivité des placements monétaires au détriment des actions, et notamment des valeurs de rendement. Il reste, enfin les incertitudes qui planent sur la situation économique du pays, les craintes d’un nouveau durcissement de la politique monétaire et les tractations politiques précédant l’échéance des scrutins législatifs et présidentiels du dernier trimestre 2019. Autant de facteurs de tension qui peuvent peser sur le moral des investisseurs et générer des fluctuations sur le marché.

Jouer la défensive

Les valeurs défensives resteront une cible de choix pour les investisseurs dans le contexte actuel d’incertitude. Les analystes de Tunisie Valeurs recommandent un positionnement sur la SFBT et SAH (Lilas) dans la grande consommation et sur UNIMED dans le secteur pharmaceutique.

Ces trois valeurs présentent des vertus recherchées dans les cycles économiques baissiers : une position dominante, un dynamisme qui défie la conjoncture et une bonne santé financière.

En dépit de sa faible capitalisation, CEREALIS confirme année après année son cachet défensif : une montée en régime de l’activité « Cake » et une capacité à générer des cash-flow dans la durée. Des atouts de taille qui nous semblent au jour d’aujourd’hui mal reflétés au niveau du cours.

Miser sur les industrielles « bon marché »

Certaines valeurs industrielles ont retrouvé une dynamique de croissance plus soutenue ces dernières années et qui devrait se consolider dans la période à venir : développement de l’export, optimisation des coûts et investissement dans la qualité pour mieux concurrencer les importations sont autant d’actions menées par les sociétés industrielles pour gagner en compétitivité et en vigueur.

Les industrielles tournées à l’export (One Tech Holding, Telnet Holding, TPR et SOTUVER) affichent une visibilité appréciable et continueront à être plébiscitées pour leur ouverture à l’export, leur bilan sain et leur exposition favorable à des devises fortes bénéfique pour les marges.

D’autres valeurs comme MPBS, ASSAD et SAM ont confirmé leur capacité à déjouer la morosité ambiante et affichent des valorisations tentantes.

Investir « à contre-courant » dans les Blue chips bancaires

Le secteur bancaire, véritable catalyseur de la Bourse depuis 2014 a connu à partir de septembre 2018 un mouvement de correction exagérée et sans discernement suite à l’annonce par la BCT d’un durcissement de la réglementation prudentielle pour freiner la création monétaire et préparer la transition vers les normes de Bâle III.

Ajouté au contexte actuel d’assèchement des liquidités, les prochaines évolutions réglementaires devraient déboucher sur une nouvelle normalité d’un ralentissement sans rupture de croissance et accentuer la sélectivité entre les banques.

Les banques les plus liquides, celles qui affichent le coût des ressources les plus faibles, une structure de revenus diversifiée et une bonne discipline prudentielle devraient gérer les nouvelles contraintes réglementaires et les tensions monétaires avec une plus grande sérénité. C’est en ce sens que Tunisie Valeurs continue à recommander la BIAT, Attijari bank et l’UIB à l’achat. Les multiples actuels de ces Blue chips sous-estiment nettement leur capacité de résilience et légitiment un rattrapage boursier en 2019.

Les prochaines publications du secteur seront très suivies par le marché et trouveront le moyen de restaurer la confiance dans les banques.

Télécharger le Flash Bourse de Tunisie Valeurs

Publié le 08/02/19 09:03

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.