bourse tunis

Tunisie : 8,1 milliards de dinars de déficit commercial en cinq mois

Le déficit de la balance commerciale de la Tunisie se creuse de plus en plus, d'un mois à l'autre. Sur les cinq premiers mois de l'année en cours il s'est aggravé de près de 1,5 milliard de dinars par rapport à la même période en 2018.

Le déficit commercial poursuit son escalade à fin mai. Selon les données publiées par l'Institut national de la Statistique (INS), le déficit de la balance commerciale s'établit au terme des cinq premiers mois de l'année à 8,1 milliards de dinars, contre 6,6 milliards à fin mai 2018, soit une détérioration de 22%.

Cette situation résulte de la disparité au niveau du rythme de croissance entre les importations et les exportations. En effet, les exportations ont augmenté de 15,1% (+27,5% durant la même période de l'année 2018) pour atteindre 19,6 milliards de dinars, contre 17 milliards durant les cinq mois de l'année 2018.

Quant aux importations, ils ont enregistré une hausse de 17,2% (+19,2% durant la même période de l'année 2018) pour s'établir à 27,7 milliards de dinars, contre 23,6 milliards à fin mai 2018. Par conséquent, le taux de couverture a enregistré une baisse de 1,3 point par rapport aux cinq mois de l'année 2018 pour s'établir à 70,7%.

Baisse du rythme de croissance des exportations

L'augmentation observée au niveau des exportations (+15,1%) durant les cinq mois de l'année 2019 a concerné la majorité des secteurs. En effet, des accroissements ont été enregistrés dans les secteurs des mines, phosphates et dérivés (+44,2%), des industries mécaniques et électriques de (+21,7%), du textile, habillement et cuirs (+14,4%), de l'énergie de (+13,3%), et des autres industries manufacturières (+26,3%).

En revanche, le secteur de l'agriculture et des industries agro-alimentaires a enregistré une baisse de 13,7%, suite à la diminution de nos ventes en huiles d'olives passant de 1,2 milliards de dinars à 687,3 millions de dinars entre mai 2018 et mai 2019.

Croissance soutenue des importations

La progression des importations de 17,2% est due à la hausse observée au niveau de tous les secteurs. En effet, les importations ont enregistré des augmentations de 39,9% pour les produits énergétiques sous l'effet de la hausse de nos achats des produits raffinés (2,6 milliards de dinars contre 2,2 milliards) et du gaz naturel (1,6 milliard de dinars contre 735,2 millions).

De même les importations ont augmenté de +34,8% pour les mines, phosphates et dérivés, de +20,4% pour les produits agricoles et alimentaires de base, de +20,3% pour les biens d'équipement et de +9,2% pour les matières premières et demi produits.

Le déficit avec la Chine atteint 2,5 milliards de dinars à fin mai

Le déficit de la balance commerciale provient du déficit enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-2,5 milliards de dinars), l'Italie (-1,36 milliard de dinars), l'Algérie (-1,35 milliard de dinars), la Turquie (-1,15 milliard de dinars) et la Russie (-700 millions de dinars).

En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédent avec d'autres pays principalement la France de 2 milliards de dinars, la Libye de 577 millions de dinars et le Maroc de 243,7 millions.

Le déficit énergétique représente 38% du déficit total 

Hors énergie, le déficit de la balance commerciale se réduit à 4,97 milliards de dinars. Le déficit de la balance énergétique s'établit ainsi à 3,13 milliards, soit 38,6% du déficit total, contre 2,05 milliards durant la même période en 2018.

Omar El Oudi

Publié le 12/06/2019 10:31:10

2 COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE
El jefe


12/06/19 11:48
magnifique .
ami


12/06/19 13:52
en seulement 5 mois importation pour 27700 milliards de marchandises et si on divise par 11 millions on trouve que chaque tunisien quelque soit son age ou sa situation travailleur ou chomeur bebe ou adolescent a consommé pour 2500d000 de marchandises importee en 5 mois ?? a part ce qu il a consommé de marchandises locales .....impossible on n est pas la suisse ....il y a surement une mafia qui travaille pour vider les caisses de l etat des avoirs en devises....il faut faire des enquetes du coté du ministere du commerce et la banque centrale
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.