bourse tunis

Tunisie : 67 entreprises industrielles et de services disparues en une année

L'Agence de Promotion de l'Industrie et de l'Innovation (APII) dresse un état des lieux de l'appareil productif en Tunisie. Il s'agit d'une photographie détaillée arrêtée à fin juin 2020 des secteurs de l'industrie et des services. La nomenclature entrepreneuriale analysée concerne 8.304 entreprises employant plus de 608 mille personnes, dont 526 mille œuvrent dans l'industrie et 82 mille exercent dans les services.

Étudiant différentes performances sectorielles, les données fournies par l'APII montrent qu'au terme du premier semestre de l'année en cours, 5.302 entreprises industrielles disposant d'un effectif supérieur ou égal à 10 personnes sont comptabilisées en Tunisie. Ce chiffre est en baisse de 65 établissements par rapport au même trimestre de 2019.

La réduction enregistrée est stimulée par la cessation d'activité de 44 entreprises totalement exportatrices. Dans le même élan, le reste des entreprises industrielles partiellement exportatrices ont également connu une contraction de leur nombre, passant de 2.994 à fin juin 2019 à 2.973 à la même date en 2020.

Le secteur tertiaire a observé une légère détérioration de son tissu productif avec une réduction de deux entreprises, rapportant le nombre total actuel à 3002. Néanmoins, à fin juin de 2018, les sociétés de services ont fait face à une rupture avec un tarissement de 32 établissements.

La fragilisation du tissu industriel tunisien s'inscrit dans une continuité soutenue depuis le déclenchement des soulèvements fin 2010. En effet, depuis 2011 l'érosion a frappé les secteurs du textile & habillement avec 511 fermetures, et des industries diverses avec 461 fermetures.

Cependant, les sociétés œuvrant dans la Chimie (hors plastiques) ont connu une hausse de 319 de leur nombre depuis 2010 à ce jour. En 2020, une seule entreprise supplémentaire a été créée dans ce domaine. L'agro-alimentaire a été fructueux en termes de création d'entreprises avec 56 nouveaux sites entre 2010 et 2020. Néanmoins, ce nombre a réalisé une décote de 8 établissements entre 2019 et 2020.

Les données de l'APII mettent la Tunisie face à ses responsabilités en rendant compte d'une crise systémique trouvant ses origines depuis une dizaine d'années. Entre 2010 et 2020 le tissu productif national connait une anémie persistante en termes d'attractivité. Le redressement salvateur de l'économie tunisienne dépendra de l'ambition des politiques structurelles mises en place.

Myriam Ben Yahia

Publié le 29/07/2020 09:28:23

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.