ilboursa arabic version ilboursa

TUNISAIR ou comment bouffer 1 milliard de dinars de fonds propres en 10 ans

ISIN : TN0001200401 - Ticker : TAIR
La bourse de Tunis Ouvre dans 56h44min

Par Moez HADIDANE

Avec trois ans de retard et complètement injustifié pour une entreprises d'une taille de plus de 1,6 milliard de dinars de chiffre d'affaires, la compagnie TUNISAIR vient de publier ses états financiers individuels et consolidés relatifs à l'exercice 2018 ainsi que la convocation et l'ordre du jour de l'AGO appelée à statuer sur les comptes de l'exercice 2018.

Cette même assemblée, qui se tiendra le 6 mai 2022, devrait approuver la nomination des commissaires aux comptes appelés à auditer les comptes des exercices 2019, 2020 et 2021 et le renouvellement du mandat des membres du conseil d'administration pour la période 2019-2021. La société tiendra également une AGE portant sur la modification des statuts notamment la séparation entre les fonctions de président du conseil d'administration et celles du directeur général.

Comptes de résultat

Au niveau des comptes sociaux (nous y reviendrons sur les comptes consolidés), la compagnie nationale dont le capital est détenue majoritairement (74,5%) par l'État, la CNSS, la CNAM et la CNRPS, a affiché en 2018 son meilleur chiffre d'affaires historique (jusqu'à 2018) avec des ventes de 1,64 milliard de dinars, soit une hausse de 24% par rapport à 2017. Le taux de croissance annuel moyen des 10 dernières années se limite tout de même à seulement 4,6%. Le total des produits d'exploitation s'est élevé à 1,7 milliard de dinars.

Les charges d'exploitation (hors résultats financiers) dépassent structurellement les revenus de la compagnie depuis 2010 atteignant en 2018 la somme de 1,85 milliard de dinars. Le plus gros des dépenses d'exploitation sont attribuées aux redevances aéronautiques (30,1% du total des charges d'exploitation) enregistrant en 2018 une montée de 22,9% totalisant 556,4 millions de dinars. Ainsi, les redevances aéronautiques affichent en 2018 un accroissement de 94 millions de dinars par rapport à 2017 suite à la croissance de l'activité de la compagnie et la hausse des taux de change par rapport au dinar.

Le second poste de charge par la taille est, sans doute, celui des achats d'approvisionnement consommés qui pèse 26,1% du total des charges d'exploitation. Composées principalement par la facture de carburants et, accessoirement, des approvisionnements Catering, les dépenses afférentes à cette rubrique se sont envolées en 2018 de 51,9% à 481,4 millions de dinars impactées par un effet volume de consommation, un effet change (hausse de 9,74% de la moyenne du cours du marché interbancaire du dollar : 2.6491 en 2018 contre 2.4138 en 2017) et un effet prix (augmentation du prix de baril de 54.25 dollars en 2017 à 71.045 dollars en 2018).

La troisième source de coût pour la société revient au poste Assistance fournie aux avions totalisant en 2018 un peu plus de 264 millions de dinars (14,3% du total des charges), en progression de 20,1%, tirés essentiellement par les services d'assistance commerciale à l'étranger et l'assistance technique en Tunisie.

Les charges de personnel s'élevaient à 239,3 millions de dinars en 2018 représentant 13% du total des charges d'exploitation. Bien que ce centre de coût enregistre une baisse de 1,4% en 2018, il représente un salaire moyen mensuel brut de 5.275 dinars par employé et 11,4 millions de dinars par avion pour un effectif de 3781 et une flotte d'avion en propriété de 21 (en activité ou non) figurant aux indicateurs d'activité de la société du dernier trimestre de 2018.

Enfin, autre source de coût pour la compagnie, le loyer des avions a culminé à 60,8 millions de dinars (+85,4%) contre 32,8 millions de dinars en 2017. Cette envolée s'explique par l'augmentation des heures de vol des avions affrétés de 62.5%.

En aboutissement, la compagnie a terminé l'année 2018 avec un résultat d'exploitation déficitaire (depuis 2010) de 130,2 millions de dinars (contre -125,2 millions en 2017 et +36,4 millions en 2009), soit le plus important après celui de 2013 (-160,2 millions de dinars).

Le déficit du résultat financier (agrégation des charges financières et du solde de pertes de change) touche un plus haut historique à -81,2 millions de dinars, impacté par le résultat de pertes de change (nets des gains) de -72 millions de dinars.

La combinaison d'un résultat d'exploitation négatif de -130,2 millions de dinars et d'un solde financier déficitaire de -81,2 millions de dinars fait embarquer le résultat net de la société à -213,2 millions de dinars, soit son plus grand déficit derrière les -206,6 millions de dinars enregistrés en 2017 et les –205,3 inscrits en 2013.

Fonds propres

La compagnie porte ainsi, le cumul de ses résultats reportés antérieurs (-898 millions de dinars) et le déficit de 2018 à -1,1 milliard de dinars. Au cours de ces 10 dernières années, les fonds propres effectuent une acrobatie remarquable en s'inversant de +586,7 millions de dinars en 2009 à -560,7 millions de dinars en 2018.

Endettement

Stabilisée par rapport à 2017, la dette financière brute de TUNISAIR passe en 2018 à 1.095 millions de dinars, contre 451 millions de dinars en 2009. En net des placements, des liquidités et de la valeur comptable des avions en cours de vente, la dette financière nette de la compagnie à participation publique s'élève à fin 2018 à 884,8 millions de dinars, contre 32 millions en 2007. 

Sur les 1.095 millions de dinars de dettes financières brutes, figurent des emprunts bancaires d'un montant de 875,8 millions de dinars revenant principalement à Citibank à hauteur de 586,9 millions de dinars (171,25 millions d'euros).

Immobilisations financières

Les immobilisation financières de Tunisair s'élèvent (en valeur comptable nette) à 87,3 millions de dinars et à 193 millions de dinars en brut dont 153,8 millions de dinars de titres de participations provisionnés à hauteur de 105 millions de dinars. Les principales participations (en valeur comptable) concernent Tunisair Technics (82,3 millions de dinars provisionnée à hauteur de 47,2 millions de dinars), Tunisair Handling (24,1 millions de dinars), Tunisair Express (20,4 millions de dinars) et Mauritania Airways (6,6 millions de dinars), ces trois dernières étant totalement provisionnées.

Compte fournisseurs

Le compte fournisseurs tel qu'il apparait au passif du bilan de Tunisair affiche un montant de 1,8 milliard de dinars dont 752 millions de dinars de dette envers l'OACA et 551 millions de dinars envers Tunisair Handling.

Compte clients

L'encours net des créances sur la clientèle est passé de 494 millions de dinars (dont 196 millions de dinars sur Tunisair Handling et 244 millions de dinars sur Tunisair Technics) à 77 millions de dinars en 2018. Cette diminution s'explique par le reclassement des créances sur les filiales vers la rubrique Autres Actifs Courants et ce, dans le cadre de travaux de justification.

Ces créances sont relatives à la refacturation des charges de personnel et des activités annexes. Le reclassement en 2018 est de l'ordre de 510 millions de dinars dont 443 millions relatifs aux exercices 2017 et antérieurs.

Réserves des commissaires aux comptes

Par ailleurs, le rapport des commissaires aux comptes sur l'audit des états financiers est assorti d'un opinion avec plusieurs réserves. Les fondements de ces réserves s'articulent principalement autour de la qualité du système d'information, les écarts éventuels entre l'inventaire des immobilisations et les données comptables afférentes, l'absence de distinction claire des factures des projets informatiques développés par la société AISA (société mise en liquidation en 2017) entre les avances et ce qui a été effectivement réalisé, le désistement d'un fournisseur étranger à livrer quatre réacteurs sur un total de 6 réparés, qui exige le paiement intégral de sa créance avant l'expédition et dont Tunisair a procédé à un paiement de 25,7 millions de dollars sur un total de 35,6 millions (aucune provision pour risque et charges n'a été constatée par Tunisair), des comptes clients débiteurs et créditeurs non justifiés de soldes respectifs de 119 et 49 millions de dinars provisionnés à hauteur de 65 millions de dinars…. Etc…etc.

Publié le 26/04/22 09:15

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

K0wb9Gjj73HhWAg4wA0c6HhtMOAAwuOd4BxOMvPTGlk False