arabic version ilboursa
bourse tunis

Soudan : L'inflation s'établit à 387% au mois d'août

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis ouvre dans 33h17min

L'inflation annuelle s'est établie à 387% au mois d'août au Soudan. Malgré une hausse des prix galopante, l'évolution matérialise une forte baisse par rapport à celle enregistrée un mois plus tôt et qui s'est située à 422%, en glissement annuel.

La progression des prix enregistrée au mois d'août met, néanmoins, fin à un rallye haussier marqué par de fortes augmentations mensuelles. En effet, l'inflation a diminué pour la première fois depuis la mise en place du gouvernement de transition depuis deux années. L'inflation a bondi dans cinq des dix-huit États du Soudan, l'État de Gedaref enregistrant le taux le plus élevé de 977%.

Le Soudan, plongé dans une crise économique profonde, a mené des réformes soutenues par le Fonds Monétaire International (FMI) afin d'alléger de 50 milliards de dollars la dette extérieure du pays. Des suites de trois décennies de mauvaise gestion sous le règne autoritaire d'Omar el-Béchir, déchu en avril 2019, le Soudan s'est précipité dans une crise économique profonde.

Avec une récession économique qui dure depuis trois ans et nourrie par une hyperinflation ainsi que par de graves pénuries de biens de première nécessité, le gouvernement de transition vise à juguler l'asphyxie de la conjoncture. Les réformes menées portent sur la levée des subventions sur les carburants ainsi que sur les denrées européennes mais également sur l'introduction d'un taux de change flottant.

Après la sécession du Soudan du Sud en 2011, la situation économique est tendue pour le Soudan, qui a perdu un tiers de son territoire, un quart de sa population, 75% de ses réserves de pétrole et 75% de ses recettes fiscales. Au mois de juillet, une vingtaine de pays créanciers du Soudan se sont réunis au sein du Club de Paris pour annoncer qu'ils effaçaient l'ardoise du Soudan afin de lui permettre son retour sur la scène internationale.

L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) souligne que l'augmentation des prix des céréales de base, soit le sorgho, le millet et le blé, entamée fin 2017, s'est accélérée en 2020 et en février 2021. " Les prix ont atteint des niveaux records, supérieurs de plus de 170% aux valeurs, déjà élevées, enregistrées un an plus tôt ".

Il est à souligner que le Soudan a reçu 857 millions de dollars de la part du FMI dans le cadre d'une enveloppe destinée à aider les pays les plus vulnérables, selon un communiqué de la banque centrale soudanais publié le 26 août.

Mariem Ben Yahia

Publié le 15/09/2021 08:06:55

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.