bourse tunis

Shinohara Shunei : La JICA priorise le partenariat mutuel à la simple relation donateur-récipiendaire

Excellente " est le qualificatif employé par le représentant résident de l'Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) en Tunisie, Shinohara Shunei, pour parler des relations tuniso-nippones. S'entretenant avec la rédaction d'ilBoursa, M. Shunei a fait un état des lieux méticuleux de l'intervention et de l'engagement de l'agence dans le pays, en activité depuis 1975.

La raison d'être de la JICA

La JICA est une institution sous la tutelle du gouvernement japonais. C'est une agence d'exécution de l'Aide Publique au Développement (APD) japonaise qui soutient et aide les pays en développement ", explique Shinohara Shunei. Elle mène une activité fondée sur un programme triptyque.

Le premier volet concerne le développement industriel basé sur l'aménagement d'infrastructures économiques ". En second lieu, le développement régional est mis en avant afin de réduire les inégalités entre les régions. Enfin, le champ d'action de la JICA englobe également le développement des ressources en eau et la prévention contre les catastrophes naturelles ".

En 45 ans de présence en Tunisie, le montant des prêts d'APD approuvé est de 7,5 milliards de dinars. " Les taux d'intérêts appliqués aux prêts sont parmi les plus bas et ne dépassent pas 1,3% ", détaille le représentant résident de la JICA en Tunisie.

Comment se matérialisent les programmes de la JICA en Tunisie ?

" Un des plus grands projets menés par la JICA en Tunisie reste la construction du Pont Radès. Pour un prêt de 72 millions de dinars. L'infrastructure permet une économie de temps de parcours de l'ordre de 40% ". En outre, la concrétisation du premier volet de l'action de la JICA s'étend au projet de développement du parc technologique et scientifique de Borj Cedria. " La priorité est le renforcement de la capacité d'enseignement scientifique, de recherches et de valorisation des travaux de recherches à la technopôle de Borj Cedria. Le montant du prêt est de 95 millions de dinars ", indique Shinohara Shunei.

De surcroît, la JICA répond au critère d'ubiquité en investissant dans le champ audio-visuel tunisien. A travers un prêt de 46 millions de dinars, l'agence japonaise avait mené, en 2007, un projet visant à améliorer la quantité et la qualité des programmes diffusés par la Télévision Tunisienne (TT).

Le deuxième volet de l'intervention de l'agence peut être illustré par une coopération technique pour le projet de Valorisation Scientifique des Bioressources en Zones Arides et Semi Arides pour la Création d'une Nouvelle Industrie. Les régions concernées sont Tunis, Médenine, Sfax et Sousse.

Pour ce qui se rapporte au développement des ressources hydrauliques, le projet de protection contre les inondations du Grand Tunis inhérent au lac Sijoumi est en bonne voie d'aboutissement. Le prêt accordé par la JICA s'élève à 150 millions de dinars et vise " la protection de 600 mille habitants en zone urbaine par la mise en place d'une infrastructure de drainage en-dessous des zones qui sont les plus inondées chaque année après les pluies torrentielles ". Quant aux retombées de ces aménagements, les estimations de l'agence reposent sur une réduction de 30 millions de dinars des pertes financières et de 85% du risque d'exposition aux inondations dans la partie ouest du Grand Tunis.

Quelles sont les mesures prises par la JICA pour lutter contre la Covid-19 ?

La JICA accompagne aussi le secteur privé. A l'aune de la pandémie actuelle, l'agence " assiste les Startups tunisiennes ainsi que les acteurs du secteur privé à travers le projet Next Innovation with Japan(NINJA)", détaille Shinohara Shunei.

Notre coopération est technique et financière. Nous accompagnons les sociétés et les instituts de recherches pour la réalisation de leurs idées innovantes qui peuvent répondre à la crise sanitaire. Les lauréats du concours bénéficieront d'un appui financier sous forme de don d'une valeur de 30 mille dollars. Ils pourront mettre en œuvre leurs projets touchant, entre autres, à l'éducation, le digital ou encore à l'alimentation et l'agriculture ".

La JICA élargit les horizons des étudiants et des entrepreneurs tunisiens

Afin d'affermir la coopération tuniso-nippone, la JICA a mis en place un programme de bourse, dont le pays en fait partie, intitulé "Africain Business Education (ABE), Initiative for the Youth" pour l'année universitaire 2020-2021. L'initiative vise à renforcer la coopération dans le secteur privé. Des bourses d'études ont été attribuées pour la poursuite d'une formation académique supérieure (Master) dans des universités japonaises, avec l'opportunité de parfaire les cursus par des stages en entreprises nippones ".

Shinohara Shunei a partagé avec la rédaction les raisons du choix de la Tunisie pour la tenue de la huitième édition de la Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l'Afrique (TICAD 8) en 2022. " Le Timing décidé est une bonne occasion pour booster la coopération internationale et pour attirer les investisseurs internationaux sur le marché tunisien ".

Usant d'une diplomatie et d'une coopération discrète, le représentant résident de la JICA en Tunisie rappelle que " le but est de disparaître pour ne pas créer une dépendance à l'aide ". En effet, le Japon adopte une approche différente des donateurs traditionnels. Le partenariat mutuel est priorisé plutôt qu'une relation donateur-récipiendaire.

Au total, les actions de la JICA en Tunisie ont permis à 1.469 personnes de bénéficier de formations au Japon. L'agence a élargi la fourniture et la distribution de l'eau en rendant accessibles 122 millions de mètres cubes par an. De plus, la superficie totale irriguée des suites des projets initiés par la JICA s'élève à 68.585 hectares, dépassant plus de trois fois celle du gouvernorat de Tunis. Une amélioration de la desserte est également assurée avec la réalisation de 134 kilomètres de connexions autoroutières. Notons que la JICA Tunisie gère des activités de coopération japonaise en Algérie depuis 2016.

Propos recueillis par Myriam Ben Yahia

Publié le 02/11/2020 15:31:42

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.