ilboursa arabic version ilboursa

Samia Kaddour Ghorbel, : « Notre accompagnement, financé par l’USAID, s’adresse aux entreprises à la recherche d’une expertise sur le processus de levée de fonds »

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 52h53min

 

Samia Kaddour Ghorbel, Responsable du bureau Tunisie CrossBoundary

 

Secteur clé de l'économie tunisienne, le tourisme traverse depuis quelques années des crises successives : une crise structurelle, tout d'abord, marquée par l'essoufflement d'un modèle basé sur un produit balnéaire de masse, une crise sécuritaire provoquée par une série d'attaques terroristes, auxquelles vient s'ajouter une crise sanitaire mondiale en 2020.

Afin de relancer le secteur touristique en Tunisie et d'atténuer l'impact des difficultés économiques liées à la pandémie de la COVID-19, l'Agence des États-Unis pour le développement international, l'USAID a déployé un programme d'une enveloppe globale de 50 millions de dollars touchant à plusieurs axes fondateurs du tourisme tunisien, tels que l'investissement, chaînon de la pérennité du secteur.

Pour assurer ce volet en particulier, CrossBoundary, a pour mission de mobiliser plus de 20 millions de dollars en capital privé dans le secteur touristique. La Responsable du bureau tunisien de CrossBoundary, Samia Kaddour Ghorbel, nous explique comment ce programme pourrait relancer le secteur et fournit à la rédaction d'ilBoursa et à ses lecteurs plus de détails pour les entreprises voulant bénéficier de ce programme.

Pouvez-vous nous présenter les grandes lignes du programme USAID Visit Tunisia ?

USAID Visit Tunisia est un programme d'une enveloppe globale de 50 millions de dollars, financé par l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et qui s'étend sur une période de 5 ans. Le programme vise à relancer le secteur touristique tunisien et à atténuer l'impact des difficultés économique liées à la crise du Covid-19. Le tourisme est un secteur vital pour l'économie tunisienne : Il représente près de 13% du Produit Intérieur Brut (PIB) tunisien, et environ 12% de l'emploi avec près d'un demi-million d'emplois directs et indirects.

En 2019, la Tunisie a accueilli plus de 9 millions de touristes. USAID Visit Tunisia vise à atteindre trois objectifs. En premier lieu, il s'agit de développer, d'améliorer et de diversifier le produit touristique tunisien. Il est question, par la suite, d'accroître les investissements et de promouvoir l'innovation dans le secteur, en particulier dans le tourisme alternatif. Et en mobilisant l'investissement privé, le programme vise à faire progresser les recettes du secteur, accroitre le nombre de touristes mais aussi générer des emplois durables notamment pour les femmes et les jeunes.

Le programme a plusieurs composantes. USAID Visit Tunisia va collaborer avec les partenaires publics et privés en travaillant sur quatre axes. La première ligne directrice se rapporte au Marketing et à la communication afin d'améliorer la stratégie Marketing de la Tunisie en lançant des campagnes touristiques qui mettront en valeur les nombreux atouts du pays.

Le deuxième axe se focalise sur le développement des produits touristiques innovants, le but étant d'améliorer l'offre touristique et de faire vivre aux visiteurs une expérience touristique nouvelle.

Le troisième volet se fonde sur l'environnement et l'écosystème afin de créer un climat propice à l'investissement et à la croissance en promouvant des normes de qualité internationale, le dialogue entre les différents opérateurs du secteur pour mener à bien des opérations réglementaires, institutionnelles et politiques.

Le quatrième et dernier axe concerne l'investissement et l'innovation par le biais d'un programme de subventions et d'assistance technique, d'un appui à la facilitation de l'investissement, mais aussi à travers un programme de soutien aux partenariats publics-privés sur des sites touristiques publics. Sur ce dernier axe, il est question de faciliter l'investissement et de structurer des solutions de financement innovantes qui vont permettre de mobiliser du financement dans le secteur.

Pouvez-vous présenter rapidement CrossBoundary et son rôle dans le cadre du programme USAID Visit Tunisia ?

CrossBoundary est une société de conseil en investissement qui existe depuis 2011. Notre mission est de débloquer des capitaux pour une croissance durable et des rendements élevés dans des pays émergents. Nous sommes présents sur plus d'une vingtaine de pays émergents, dont la Tunisie. A l'échelle globale, CrossBoundary a conclu plus de 800 millions de dollars de transactions dans le monde.

Le bureau de CrossBoundary en Tunisie a démarré en 2020. Notre équipe en Tunisie soutient actuellement des PME tunisiennes dans les processus de levée de fonds pour des besoins cumulés de plus de 80 millions de dollars. Nous soutenons des entreprises dans des secteurs très variés, à savoir l'industrie, l'agroalimentaire, la logistique, la distribution, l'énergie, la Fintech, etc. Le secteur touristique vient s'ajouter à cette liste à travers le programme USAID Visit Tunisia.

Notre rôle dans du programme USAID Visit Tunisia est d'intervenir sur le quatrième axe qui se rapporte à la facilitation de l'investissement. Notre mission est d'accompagner les entreprises qui sont en levées de fonds. Notre accompagnement est financé par l'USAID et s'adresse aux entreprises qui sont à la recherche d'une expertise sur le processus de levée de fonds.

Nous allons donc accompagner ces entreprises sur l'ensemble du process de levée de fonds : de la préparation du dossier d'investissement, du modèle financier, à l'identification des investisseurs à approcher, la mise en relation avec ces investisseurs, et l'accompagnement durant la phase de structuration et de négociations jusqu'à la clôture de la transaction.

Quelles sont les structures qui pourront bénéficier de votre accompagnement ?

Le programme s'adresse aussi bien aux entreprises existantes qu'aux nouveaux projets, en constitution et au démarrage. Il cible le secteur touristique au sens large, à savoir les structures d'hébergement (unités hôtelières, maisons d'hôtes) mais aussi toute activité liée au secteur touristique, à l'image de la restauration, l'artisanat, les services de transport, les activités de loisirs, d'aventure et de sport, les écoles spécialisées et centres de formation. Notre programme va également s'adresser aux Startups innovantes, comme les plateformes de réservation ou encore celles proposant des circuits variés. L'idée motrice est de faire revivre tout l'écosystème autour des différentes destinations touristiques pour développer une offre de qualité et complète.

En ce qui concerne les entreprises en activité, il faut qu'elles aient généré des revenus au cours des six derniers mois en plus de disposer d'un modèle économique pérenne, s'agissant soit d'entreprises qui sont aujourd'hui rentables ou en voie de l'être, tout en étant en mesure de d'attirer des capitaux privés. En termes de taille d'investissement, il doit s'agir de sociétés ayant un besoin de financement d'au moins 1 million de dollars, soit plus de 3 millions de dinars.

Si cette dernière condition de montant minium à lever n'est pas remplie, nous pourrions toutefois regarder s'il s'agit d'un projet à fort impact. Pour ce qui est des projets nouveaux, les Greenfields, il doit s'agir de projets ayant achevé toutes les études de faisabilité, ou autres études requises et ayant obtenu ou en voie d'obtenir l'ensemble des permis, approbations et autorisations gouvernementales requises.

A ce titre, USAID Visit Tunisia vient de lancer en partenariat avec CrossBoundary un appel à manifestation d'intérêt pour ce volet spécifique d'accompagnement à l'investissement. Pour plus d'informations sur le programme, les conditions d'éligibilité et pour soumettre votre candidature, vous pouvez visiter le site.

Comment allez-vous sélectionner les structures que vous allez accompagner ?

Nous avons démarré la phase d'identification et de priorisation des structures que nous allons accompagner, avec le lancement de l'appel à manifestation d'intérêt. Toutes les structures que nous identifierons par le biais de cet appel à candidatures ou via nos réseaux, seront évaluées sur quatre dimensions. La première concerne l'alignement de ces projets aux objectifs du programme. La deuxième condition repose sur notre additionnalité, c'est-à-dire dans quelle mesure le projet ou l'entreprise candidate ont-ils besoin des services de CrossBoundary pour lever des fonds et clôturer la transaction. Le troisième critère va évaluer la pérennité du modèle proposé et le quatrième va concerner la faisabilité de la transaction.

Par rapport au premier critère d'évaluation, l'alignement aux objectifs du programme, il s'agit de valoriser les atouts naturels, le patrimoine culturel et historique du pays pour faire émerger un secteur touristique diversifié et concurrentiel. Le programme a pour objectif de promouvoir le tourisme alternatif, de développer de nouveaux circuits touristiques qui intègrent les régions qui ont été jusque-là mal desservies mais également de sortir de cette image de tourisme balnéaire de masse, sans pour autant dévaloriser le rôle stratégique du tourisme balnéaire.

Il reste important et essentiel mais l'idée est de diversifier le produit touristique tunisien et d'accompagner des entités variées. C'est en diversifiant le produit touristique tunisien, que nous allons étendre l'activité touristique au-delà de l'étroite saison estivale, casser cette saisonnalité et développer à terme un secteur plus résilient.

Le voyageur d'aujourd'hui recherche une expérience nouvelle centrée sur une immersion dans la communauté visitée ainsi que des moyens pour réserver en ligne. En Tunisie, le secteur touristique doit innover et adapter son offre à une demande qui a beaucoup changé depuis les années 1970. Notre offre n'a malheureusement pas évolué conformément aux nouvelles attentes des voyageurs d'aujourd'hui.

Quelles sont les zones priorisées par le programme ?

Le programme a défini des régions prioritaires mais cela ne veut pas dire que le reste sera exclu. Il y a eu un travail en amont pour l'évaluation des destinations touristiques existantes en Tunisie sur la base de plusieurs critères : les offres touristiques existantes, l'infrastructure (regroupant l'accès, le transport et le logement), les ressources humaines, c'est-à-dire les compétences et les possibilités de développer des emplois, les atouts touristiques de la région et son niveau de développement.

Sur la base de ces critères, le programme a défini six régions prioritaires qui sont Tabarka, Kairouan, Tozeur-Nafta, Douz, Tatouine et Gabes-Matmata. Donc, comme vous pouvez le noter, il y a un focus sur les zones intérieures qui ont été jusque-là mal desservies. Encore une fois, cela ne veut pas dire que nous excluons tout le reste et notamment les zones balnéaires. 

Un score sera en fait attribué à chaque opportunité sur la base d'un ensemble de critères de notation et les opportunités qui seraient dans ces régions prioritaires vont bénéficier d'un point en plus sur ce critère en particulier.

Combien de structures touristiques prévoyez-vous d'accompagner ?

Le programme a une durée initiale de trois ans et il pourrait y avoir une éventuelle extension de deux ans. Sur les trois premières années du programme, notre objectif est d'accompagner au minium douze sociétés et de mobiliser plus de 20 millions de dollars en investissement privé dans le secteur touristique. La durée d'accompagnement est variable d'une société à une autre. Une fois l'entreprise sélectionnée, nous convenons du périmètre de notre intervention et de la durée d'accompagnement.

Propos recueillis par Mariem Ben Yahia

Publié le 27/05/22 11:02

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

NVAPcJ-nfyiDwQGCV03q85NV5kNKrAqNg1EBKBAQOtE False