bourse tunis

Saisie sur les comptes bancaires de l'ETAP : Son PDG, Mohamed Ali Khelil, s'explique

La saisie effectuée par les services du ministère des Finances sur les comptes bancaires de l'ETAP (Entreprise tunisienne d'activités pétrolières), n'est qu'une procédure administrative par laquelle l'Etat demande l'obtention du paiement d'une dette fiscale, a déclaré ce lundi 21 septembre 2020, le PDG de l'ETAP, Mr Mohamed Ali Khelil, sur les ondes de la radio Express FM.

Cette dette fiscale d'un montant de 30 millions de dinars, explique M. Khelil, est relative à la dernière tranche à payer par l'ETAP à l'Etat de la taxe sur les sociétés pétrolières au titre du quatrième trimestre de 2019.

Ce retard de paiement de la dette fiscale est dû au manque de liquidité dont souffre l'ETAP en raison du non-paiement de la STIR et la STEG de leur dette envers la société. L'encours de ces dettes s'élève à 1,7 milliard de dinars réparti entre 1,1 milliard pour la STIR et 600 millions de dinars pour la STEG, précise-t-il.

Néanmoins, le PDG de l'ETAP a indiqué que son entreprise a demandé au ministère des Finances le rééchelonnement de la dette fiscale de l'ETAP après l'intervention de la ministre de l'Industrie, de l'Energie et des Mines, Madame Salwa Sghaier.

Il sied de souligner que cette situation de surendettement des deux entreprises publiques (STIR et STEG) remet en cause toutes les politiques mises en place par les gouvernements qui se sont succédés pour identifier les solutions qui permettront à ces entreprises publiques endettées de sortir de leur crise financière.

O.E.O

Publié le 21/09/2020 17:03:38

2 COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE
goldenboy2020


21/09/20 19:38
quand l'état ne paie pas l'état parce que l'état n'a pas payé l'état !!!

Message complété le 21/09/2020 19:40:24 par son auteur.

alors... l'état saisie les comptes de l'état !!!

elinoja


21/09/20 19:45
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.