ilboursa arabic version ilboursa

Renault, Nissan et Mitsubishi investiront 23 milliards d’euros dans la mobilité électrique d’ici 2030

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 6h0min

L'alliance franco-japonaise Renault-Nissan et Mitsubishi Motors a annoncé un investissement de 23 milliards d'euros dans l'électrification de ses véhicules sur les cinq prochaines années. Les constructeurs mettent le turbo au niveau de leurs stratégies communes dans le domaine de la mobilité électrique en tablant sur la mise au pont de 35 nouveaux modèles électriques d'ici 2030.

L'enveloppe consacrée par les trois constructeurs n'est pas la première à être orientée vers l'électrification des véhicules. L'alliance a déjà dépensé plus de 10 milliards d'euros dans cette activité et a mis sur le marché 10 modèles électriques.

L'alliance tripartite fait face à une pression accrue menée par les nouveaux constructeurs, tels que Tesla, qui mise entièrement sur l'évolution de la demande des véhicules électriques. Ainsi, l'alliance approfondit sa coopération en trouvant des synergies à travers l'utilisation de plateformes communes. Cela concerne 80% du total de leurs modèles en 2026 contre 60% actuellement.

La firme Renault jouera un rôle central pour la mise à bien de la stratégie en Europe. En effet, le constructeur français produira deux modèles Mitsubishi mais également un modèle de Nissan, la Micra électrique.

Les trois enseignes travailleront également conjointement sur l'utilisation de batteries communes ainsi que d'autres composants clés. L'alliance prévoit d'investir dans la mise au point d'une batterie d'une capacité de 220 gigawattheures d'ici 2030. En outre, un fournisseur unique de batteries est désigné pour Renault et Nissan. Il est question de l'entreprise chinoise, Envision AESC. Une partie de la manne financière se concentrera sur des productions situées en France, au Royaume-Uni, en Chine ainsi qu'au Japon.

La réduction des coûts des batteries est également comprise dans la stratégie de l'Alliance. En effet, ils devraient baisser de 50% en 2026 et de 65% d'ici 2028. Nissan s'est vu confier la mission de développer des technologies pour produire en masse des batteries Assb d'ici mi-2028.

Il est à noter que la stratégie de l'alliance franco-nippone a déjà été initiée par d'autres constructeurs. Ainsi, les constructeurs Volkswagen AG et Hyundai ont renforcé l'accélération de l'électrification ainsi que des véhicules autonomes depuis l'année dernière.

Mariem Ben Yahia

Publié le 27/01/22 13:25

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

kqC3RxadVQUxfqcchqvDJ7N3JJjN-BsE6ichWApCMtg False