arabic version ilboursa
bourse tunis

PBR Rating : Le secteur de l’agriculture et de la pêche, fer de lance de l’économie tunisienne

Le présent et le devenir des infrastructures sectorielles ont fait l'objet de la présentation de l'étude de PBR rating, qui a eu lieu le 29 septembre au siège de l'Association Professionnelle Tunisienne des Banques et Etablissements Financiers (APTBEF). Un état des lieux du secteur de l'agriculture et de la pêche a été exposé en plus d'une série de recommandations établie.

Stratégique pour la Tunisie, le secteur primaire a montré une vraie capacité de résilience. Avec une part de 10% dans le PIB (11,8 milliards de dinars) en 2019, l'agriculture est l'un des rares secteurs à avoir fait front avec résilience aux crises successives et systémiques qui ont lieu depuis 2010. " La valeur ajoutée générée est marquée par l'absence de saisonnalité ". Néanmoins, l''étude de PBR Rating explique que " le rythme des investissements, qu'ils soient publics ou privés, reste largement inférieur à la contribution du secteur à la formation du PIB ".

La contribution des investissements publics au secteur est évaluée à un Taux de Croissance Annuel Moyen (TCAM) de 2,5% pour atteindre 750 millions de dinars en 2019. Les investissements privés sont d'un plus grand apport avec un TCAM de 5,6% atteignant 986 millions de dinars en 2019.

Toujours est-il que l'agence rappelle le poids de l'intervention de l'État étant donné que " le secteur agricole bénéficie également d'une longue série d'avantages fiscaux et d'incitation à l'investissement et à l'export, ce qui constitue une sorte de participation indirecte aux dépenses en capital ".

Nomenclature des exportations du secteur de l'agriculture et de la pêche

Stratégique pour la Tunisie, l'huile d'olive reste le contrefort de l'agriculture tunisienne en s'emparant de 50% des exportations du secteur. Entre 2016 et 2019, les exportations de l'or liquide tunisien ont engendré aux alentours de 5,4 milliards de dinars de revenus, dont 1,4 milliard en 2019.

Les dattes sont également un levier pour les exportations du secteur de l'agriculture et de la pêche. Elles ont généré  des revenus de 780 millions de dinars en 2019, soit 17% des exportations du secteur.

Représentant 7% des exportations du secteur, les produits de pêche et l'aquaculture ont généré 469 millions de dinars en 2019. L'activité est attrayante au vu d'un TCAM de 20,1%, soit le taux le plus élevé parmi les produits exportés du secteur.

En général, le principal client de la Tunisie de nos produits agricoles est l'Espagne avec des exportations d'une valeur de 620 millions de dinars à fin mai 2020, contre 289 millions à fin mai 2019. L'Italie arrive deuxième qui a acheté pour 306 millions de dinars de produits agricoles tunisiens, soit en hausse de 20% par rapport à 2019.

Nos exportations agricoles vers la Libye ont atteint 193 millions de dinars, en baisse de 21% comparé à l'année dernière. Selon PBR, l'huile d'olive a sauvé la mise en pleine période de crise sanitaire.

Les recommandations de PBR Rating

L'agence met en exergue la nécessité de moderniser les structures de production pour que le secteur agricole puisse faire face à la concurrence étrangère. Parmi les points essentiels se trouvent le renforcement des infrastructures d'irrigation et de gestion des ressources hydriques, la mise à jour du cadre réglementaire ainsi que la protection des semences et variétés locales. La modernisation de l'ensemble de la chaîne de valeur a également été le leitmotiv des recommandations de PBR rating.

Myriam Ben Yahia

Publié le 05/10/2020 10:05:40

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.