ilboursa arabic version ilboursa

OCDE : La Guerre en Ukraine coûterait un point de croissance à l'économie mondiale en 2022

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ferme dans 4h1min

Les répercussions de l'invasion russe de l'Ukraine sur l'économie mondiale sont au cœur du rapport de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), qui s'attend à un recul de 1,1 point de pourcentage de la croissance économie mondiale cette année par rapport aux prévisions initiales qui tablaient sur une croissance de 4,5%.

En revanche, l'organisation internationale ne prévoit pas de baisse rapide des prix de l'alimentation et de l'énergie et table sur une hausse supplémentaire de 2,5 points de l'inflation mondiale en 2022.

La perturbation des flux des matières premières russes et ukrainiennes en raison de la guerre portera un coup dur à l'économie de la zone euro, qui est fortement dépendante des importations énergétiques russes ce qui signifie que l'activité économique européenne pourrait être freinée si les flux sont sabotés. L'impact des tensions géopolitiques pourrait se traduire en un ralentissement de 1,4 point de pourcentage de l'économie de la zone monétaire cette année par rapport aux prévisions.

En ce qui concerne le Royaume-Uni, qui ne dépend pas aussi fortement des hydrocarbures russes que l'Europe, il subira également les retombées du conflit étant donné que la hausse des coûts de l'énergie continuera à freiner la croissance en pesant sur le niveau de vie et les dépenses des citoyens britanniques. Quant à l'économie américaine, elle se contracterait de 0,9 point par rapport aux prévisions, selon l'OCDE.

Les gouvernements devraient lancer des politiques temporaires et ciblées pour soutenir les revenus des ménages, a déclaré l'OCDE. Les banques centrales doivent également être prêtes à apaiser le fonctionnement des marchés financiers si les conflits conduisent à des accès de volatilité, a ajouté l'OCDE.

Même si la Russie et l'Ukraine ne constituent que 2% du Produit Intérieur Brut (PIB) mondial, elles ont des effets démesurés sur les marchés de l'énergie et des matières premières. Les deux pays sont également des acteurs clés de l'alimentation mondiale étant donné que leurs terres sont parmi les plus fertiles de la planète.

Mariem ben Yahia

Publié le 21/03/22 08:07

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

nHZF_3KO4_9mWV8QlTe4E_lB3DujZYigWqBolXocJz0 False