bourse tunis

Morgan Stanley exclue pour trois mois des émissions de dette française

L'Agence France Trésor (AFT) a annoncé, lundi soir, la suspension du statut de Spécialiste en Valeurs du Trésor (SVT) de la banque américaine Morgan Stanley, pour une durée de trois mois. En d'autres termes, Morgan Stanley ne pourra plus participer aux émissions de dette de la France pendant, au moins, trois mois. Cette décision fait suite à une mise à l'amende de 20 millions d'euros, annoncée en décembre 2019, de la part de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) envers la banque d'affaires, reconnue coupable pour manipulation sur les cours des emprunts d'État français.

L'Agence France Trésor, au nom du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance économique, a décidé de suspendre Morgan Stanley de son statut de SVT pour une durée minimale de trois mois, avec effet au 4 août 2020 ", a déclaré lundi soir l'AFT.

En pleine crise de la dette souveraine, Morgan Stanley a manipulé les cours des dettes françaises (OAT) afin de provoquer une " hausse anormale et artificielle " des prix des obligations souveraines et de les revendre à profit, selon le gendarme boursier de la France. Derechef, il a déclaré que la banque a procédé à l'achat de quantités massives de contrats à terme sur obligations françaises le 16 juin 2015, en seulement 15 minutes.

L'AFT déplore également le fait que Morgan Stanley ne lui a pas signalé qu'elle faisait l'objet d'une enquête de l'AMF, en juin 2017, pour ces mêmes transactions incriminées.

De son côté, Morgan Stanley a indiqué avoir pris note de la décision de l'AFT, soulignant qu'elle travaille sur des mesures correctives. La banque espère aussi retrouver son statut de SVT auprès de la France, partenaire depuis 30 ans. Il sied de noter que l'AFT dispose de 15 collaborateurs, SVT, chargés de placer la dette publique française sur les marchés financiers. Il est question d'établissements financiers européens, américains et japonais.

Myriam Ben Yahia

Publié le 04/08/2020 14:29:02

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.