arabic version ilboursa
bourse tunis

Liban : Un dollar vaut plus de 23.000 livres après la démission de Saad Hariri

La livre libanaise poursuit sa chute face au billet vert. La monnaie locale s'échange désormais à 23.250 pour un dollar. Le Liban s'englue davantage, un jour après que le Premier ministre désigné, Saad Hariri, a échoué à former un nouveau gouvernement avant de démissionner, jeudi 15 juillet.

La dépréciation intervient dans un contexte social et économique en dégradation chronique avec un affaiblissement de 92% de la parité de la livre libanaise face au dollar depuis deux ans.

Mercredi, Saad Hariri avait remis au président du Liban, Michel Aoun une liste de 24 ministres pour la formation d'un nouveau cabinet. Suite à la rencontre entre les deux dirigeants, jeudi, Hariri a déclaré que le président libanais avait demandé des changements " fondamentaux " qu'il ne pouvait accepter.

" Il est clair que nous ne pourrons pas être d'accord avec son excellence le président ", a indiqué le Premier ministre après une rencontre qui a duré vingt minutes seulement avec le président du Liban. La situation économique en lambeaux de l'ancienne Suisse de l'Orient se rabougrit en raison d'une mauvaise gestion financière paralysante, de corruption d'État et d'une grave crise bancaire.

Après la démission de Saad Hariri de son poste de Premier ministre en octobre 2019, les libanais ont vu défiler divers dirigeants et intérimaires. Dans le pays du Cèdre, le salaire minimum atteint 30 dollars, soit un dollar par jour, alors que le solaire moyen est de 114 dollars. Dans son dernier rapport sur la conjoncture libanaise, le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) estime que 77% de la population libanaise rencontre plusieurs difficultés pour se nourrir.

L'insécurité alimentaire est telle que 33% des enfants libanais dorment le ventre vide. La détérioration considérable du pouvoir d'achat pousse 60% de la population à acheter de la nourriture à crédit.

La réaction des Libanais ne s'est pas faite attendre face à l'attitude attentiste de la classe politique. Des manifestants ont barré plusieurs routes et ont brûlé des pneus, notamment dans les régions à majorité sunnite, en fustigeant le bilan le plus visible du chaos consécutif engendré par l'élite politique. La Banque mondiale a qualifié la crise économique du Liban de l'une des pires de l'histoire moderne.

Les forces armées ont, ainsi, besoin de 100 millions de dollars dans l'immédiat. En effet, les forces armées libanaises n'ont plus de quoi assurer les besoins de base de leurs soldats. La crise monétaire abaisse leurs salaires sous le seuil de pauvreté.

Le pays de sept millions d'habitants se voit refuser les aides financières par les pays occidentaux ainsi que ceux du Golf en raison de la méfiance à l'encontre de la classe politique libanaise notoirement corrompue.

Mariem Ben Yahia

Publié le 17/07/2021 10:31:05

2 COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE
Heykeltrader


18/07/21 14:37
Saad hariri est le grand titre de l echec du liban, de la corruption et de la politique corrompue
Mediks


18/07/21 17:17
Ken ma sarelna hakaka...
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.