ilboursa arabic version ilboursa

Liban : Les pertes du secteur financier avoisinent les 70 milliards de dollars

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 15h16min

Le Fonds Monétaire International (FMI) examine actuellement l'ampleur des pertes du secteur financier libanais, estimées à 69 milliards de dollars, dans le cadre des discussions en cours portant sur un nouveau programme d'aide au Liban. L'ancienne " Suisse de l'Orient " pourrait parvenir à un accord préliminaire de soutien financier avec le FMI entre janvier et février.

Le vice-Premier ministre libanais, Saadeh al-Shami, a déclaré que le montant des pertes du secteur financier pourrait changer en raison des modifications de certaines hypothèses sur lesquelles il est fondé.

La détermination de la valeur des pertes du secteur financier est la première étape pour la reprise des négociations d'un programme de soutien avec le FMI. En effet, les désaccords sur l'ampleur des pertes entre la Banque centrale du Liban, les banques commerciales et le gouvernement avaient conduit l'année dernière à l'échec des négociations avec le FMI.

Les discussions et l'aide avec l'institution de Bretton Woods sont primordiales pour une sortie de crise du pays, qui connait la conjoncture la plus épineuse depuis la guerre civile de 1975-1990.

Toujours est-il que les dernières estimations des autorités libanaises sont les mêmes que celles présentées au FMI par le gouvernement de l'époque. Le Premier ministre, Najib Mikati, a annoncé qu'il cherchait à ratifier un protocole d'accord avec l'institution d'ici la fin de l'année. En outre, une équipe du FMI se rendra à Beyrouth au début de l'année prochaine afin de poursuivre les discussions sur l'aide du pays.

Lors d'une rencontre avec son homologue libanais, Abdallah Bouhabib, le ministre irlandais des Affaires étrangères, Simon Coveney, a partagé l'expérience de son pays avec le FMI. Il a mis en lumière l'expérience réussie de l'Irlande, rendue possible grâce à la rapidité de l'adoption et de la mise en œuvre des réformes convenues. " Cela a permis à l'Irlande de sortir de sa crise en quatre ans pour devenir l'un des pays les plus développés d'Europe au cours des dix dernières années ".

Mariem Ben Yahia

Publié le 21/12/21 10:06

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

G9CltR4rO_MVn4GOCH6pZkazQmXHhIuvobPolsaL58Q False