ilboursa arabic version ilboursa

Les Startups de la région MENA lèvent de moins en moins d’argent

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ferme dans 3h24min

Les investisseurs prennent leurs distances dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA). Les Startups de la région n'ont levé que 173 millions de dollars au mois de septembre à travers 51 opérations. Il est question d'un effondrement de 51% par rapport au mois d'août.

En rythme annuel, les tours de table sont en baisse de 50%, selon la plateforme de programmes et de réseaux qui vise à accélérer les écosystèmes d'entrepreneuriat dans la région MENA, WAMDA.

Néanmoins, les jeunes pousses tunisiennes réintègrent la nomenclature mensuelle de l'écosystème entrepreneurial de la région de WAMDA après plusieurs mois d'absence. Trois Startups tunisiennes ont mené à bien des tours de table d'une valeur globale de 130 mille dollars.

La plateforme explique que " la crise économique mondiale, qui a entraîné une hausse de l'inflation et une baisse des valeurs technologiques, continue de montrer ses effets sur les investisseurs concentrés sur la région ". La lame de fond semble avoir migré des États-Unis vers la région pour toucher l'ensemble de l'écosystème pour renforcer un trou d'air subi depuis plusieurs mois.

Les Startups saoudiennes sont en pole position pour le mois de septembre avec des financements totalisant 114 millions de dollars pour 6 opérations. Les jeunes pousses de la première économie du golfe sont suivies par celles des Émirats Arabes Unis qui affichent une somme de 27 millions de dollars drainée par 12 entreprises. La Jordanie est troisième dans la région au vu de tours de table cumulant 19 millions de dollars par 8 jeunes pousses.

Les jeunes entreprises égyptiennes sont à la quatrième position en cumulant 8 millions de dollars à travers 11 opérations. Le Liban est cinquième dans la région MENA en concentrant 2 millions de dollars au mois de septembre à travers des financements perçus par 2 Startups. Le pays du Cèdre dépasse le royaume chérifien, le Maroc, qui scellé 1 million de dollars grâce à des levées de fonds réussies par 3 entreprises. La Tunisie est septième et arrive à dépasser la Palestine, en termes de valeurs. Cette dernière affiche des financements de 56 mille dollars impétrés par 6 Startups.

Même si le temps des levées de fonds records semble être derrière l'écosystème entrepreneurial de la région MENA, les secteurs les plus attractifs restent ceux de la logistique, de la Fintech et de la Foodtech.

Encore une fois, les Startups fondées par des hommes ont amassé le plus de financements, atteignant 160 millions de dollars, soit 92,95% de la valeur totale levée au mois de septembre. Les jeunes pousses créées par des femmes n'ont attiré que 0,03% des fonds, soit 53 mille dollars.

Mariem Ben Yahia

Publié le 07/10/22 10:31

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

_BUGmE5qd_LHztMgOz7c2XkTNmEOJESydGXe1vU2Vp0 False