arabic version ilboursa
bourse tunis

Les prix de l'immobilier augmentent de 5,7% en 2020, le volume chute de 16%

La crise économique et sanitaire sans précédent que traverse la Tunisie a impacté tous les secteurs et l'immobilier ne fait pas exception. En 2020, la conséquence se fait ressentir au niveau du volume de transactions, mais quid des prix ?

L'engouement des Tunisiens pour la pierre est toujours fort mais l'incertitude sanitaire et économique les oblige à une grande prudence, ce qui a ralenti le marché immobilier de manière considérable en 2020, mais pas les prix.

En effet et d'après les derniers chiffres publiés par l'Institut National de la Statistique (INS), le volume des transactions immobilières a chuté de 15,8% en 2020 par rapport à celui enregistré en 2019. En revanche, les prix de l'immobilier ont progressé de 5,7% sur toute l'année écoulée.

Dans le détail, comparativement à 2019, les prix des maisons et du foncier résidentiel affichent une hausse de 4,8% l'année dernière. Quant aux prix des appartements, ils ont enregistré une augmentation de 4,4%. Sur le seul quatrième trimestre de l'année écoulée, les prix de l'immobilier ont augmenté de 10,9% suite principalement à la hausse des prix des maisons de 18,4% et ceux du foncier résidentiel de 11,9%.

En glissement trimestriel, les prix de l'immobilier ont progressé de 3,8% au quatrième trimestre par rapport au troisième de l'année dernière en raison notamment de la hausse des prix des appartements de 5,7%.

Quant au volume des transactions immobilières, il a chuté de 15,8% l'année dernière par rapport à 2019 et ce, suite à la forte baisse des volumes des ventes des appartements de 19,2% de ceux des maisons de 18,7% et du foncier résidentiel de 14,9%.

Omar El Oudi

Publié le 08/03/2021 09:48:05

4 COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE
Mediks


08/03/21 10:09
Baisse du volume et augmentation des prix... Typiquement Tunisien :)
el jefe


08/03/21 10:09
hhhh
Ali Chwerreb


08/03/21 10:21
modele unique dans le monde...ya3mlou 3lih des doctorats fel macroeconomie
Ahmed Bou-aziz


08/03/21 10:46
C'est le fruit de la politique de perfusion.
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.