ilboursa arabic version ilboursa

Les banques chinoises dominent le Top 100 mondial en termes d'actifs en 2024

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 46h19min

Spécialisée dans le domaine des données financières, de l'analyse et de la recherche, la société S&P Global Market Intelligence vient de publier sa liste annuelle des 100 plus grandes banques du monde en termes d'actifs en 2024.

Les banques chinoises dominent le classement, cumulant 21.400 milliards de dollars d'actifs, avec quatre d'entre elles occupant les premières positions. En tête, se trouve l'Industrial and Commercial Bank of China (ICBC).

Ces banques chinoises ont conservé 20 places dans le classement. Après l'ICBC, l'Agricultural Bank of China Ltd a surpassé la China Construction Bank Corp pour prendre la deuxième place, grâce à une croissance des prêts de 14,5 % en 2023, stimulée par une stratégie nationale de renforcement du secteur agricole.

Ce qui représente le seul changement parmi les six premières places par rapport à l'année précédente.

La première banque enregistrée aux États-Unis, JP Morgan, se classe seulement cinquième. Elle est suivie de la Bank of America Corporation, tandis que la première banque française, BNP Paribas, se positionne huitième au niveau mondial.

De son côté, le groupe Société Générale, qui a poursuivi son désengagement en Afrique en 2023 et 2024, a amélioré sa position pour se retrouver à la 19ème place mondiale dans ce classement.

En ce qui concerne l'arrangement des emprunts internationaux pour les émetteurs africains, qu'ils soient des États, des entreprises ou des organisations multilatérales, ce sont les groupes financiers américains et européens qui dominent. Au cours des quatre premiers mois de 2024, Citi, BNP Paribas, JP Morgan et Standard Chartered Bank se positionnent en tête du marché.

S&P Global Market Intelligence note par ailleurs que 47 banques ont reculé dans le classement, tandis que 29 ont progressé tandis que 24 ont maintenu leur place, en précisant que “le resserrement de la politique monétaire en 2023 a pesé sur la demande de prêts et la croissance dans de nombreuses régions”.

En termes de perspectives, elle a souligné que la croissance des prêts sera modeste en 2024, dans un contexte macroéconomique difficile et malgré une baisse attendue des taux d'intérêt. Les banques devraient également maintenir leurs politiques de crédit restrictives.

Jihen Mkehli

Publié le 27/05/24 13:51

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SytcjfySfG1xVwKc1UJq1yUESMTFi8QsukOHIRoxBi0 False