ilboursa arabic version ilboursa

Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour la région MENA en 2024

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 14h52min

Dans ses récentes mises à jour des perspectives économiques régionales, le Fonds Monétaire International (FMI) a revu à la baisse les projections de croissance pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) en 2024.

Après avoir atteindre 2% l'année dernière, la région devrait réaliser une croissance de 2,9% cette année, ce qui représente une diminution de 0,5 point de pourcentage par rapport aux prévisions annoncées en octobre 2023. Cependant, le FMI prévoit que l'économie de la région se redressera de 4,2% en 2025.

Les perspectives de la région MENA sont très incertaines selon l'organisation, et les risques baissiers sont en nette augmentation. Les principaux facteurs qui pèsent sur la croissance dans la région comprennent les conséquences du conflit et la réduction de la production de pétrole, bien que le dynamisme du secteur non pétrolier continue de soutenir la croissance dans plusieurs pays exportateurs de pétrole.

En détail, conformément aux tendances mondiales, l'inflation devrait continuer de baisser dans la plupart des pays de la région du MENA. Elle devrait descendre à 14,4 % cette année, soit une diminution de 0,6 point de pourcentage par rapport à la projection précédente.

Dans l'ensemble des pays exportateurs de pétrole de la région, l'inflation globale devrait s'établir en moyenne à 8,7 % en 2024 et à 7,9 % en 2025. Cette estimation correspond à une diminution anticipée de l'inflation à moins de 3 % dans les pays du CCG, malgré les tensions persistantes sur les prix dans certains pays non membres du CCG (comme l'Algérie et la République islamique d'Iran).

Parallèlement, l'inflation devrait rester élevée en 2024 dans les PE&PRI (pays émergents et pays en développement à revenu intermédiaire) où elle atteindrait 25,6 %, ainsi que dans les pays à faible revenu où elle pourrait atteindre 69,9 % (en particulier en Égypte, au Soudan et au Yémen), en raison de facteurs spécifiques à chaque pays.

À l'échelle mondiale, le FMI prévoit que la croissance mondiale en 2024 restera stable à 3,1%, comme en 2023, et augmentera légèrement à 3,2% en 2025. Les prévisions pour 2024 ont ainsi été revues à la hausse de 0,2 point de pourcentage depuis l'édition d'octobre 2023, mais demeurent en deçà de la moyenne historique (2000-2019), qui était de 3,8%.

Cette situation est due aux taux directeurs élevés des banques centrales pour juguler l'inflation et au retrait du soutien budgétaire visant à réduire l'endettement.

L'inflation globale devrait poursuivre son reflux pour s'établir à 5,5% en 2024 et à 4,4% en 2025, des chiffres respectivement inférieurs de 0,3 point de pourcentage et de 0,2 point de pourcentage aux dernières projections.

En ce qui concerne la moyenne annuelle des prix du pétrole, elle devrait diminuer de 2,3% en 2024 pour s'établir autour de 79 dollars le baril. Quant aux prix des produits de base hors combustibles, ils devraient décroître de 0,9% en moyenne.

Jihen Mkehli

Publié le 16/04/24 13:01

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

KpXTOONgGtQyXsk7vwTjkwRieE4_Pb0COg2dFmmu8NA False