ilboursa arabic version ilboursa

Le FMI approuve un programme d’aide de 44 milliards de dollars au profit de l’Argentine

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ferme dans 3h9min

Le Fonds Monétaire International (FMI) et les autorités argentines sont parvenus à un accord concernant un programme d'aide de 44 milliards de dollars. L'approbation d'une entente au titre de la Facilité Élargie de crédit de l'institution (FEC) comprend un programme de deux ans et demi avec l'organisation de Bretton Woods.

L'accord prévoit un délai de grâce initial de quatre ans et demi en plus de permettre à l'Argentine de voir le prolongement du remboursement de sa dette envers le FMI jusqu'en 2024. En d'autres termes, le mécanisme de financement élargi, FEC, s'étend sur une période de 30 mois.

Le premier décaissement est immédiat portant sur un montant de 9,65 milliards de dollars. Néanmoins, le prêteur international pointe " les risques exceptionnellement élevés " entourant la mise en œuvre de la FEC dans un contexte géopolitique altéré par l'invasion russe de l'Ukraine.

Le programme vise à consolider les finances publiques de l'Argentine mais également à réduire une inflation élevée et persistante par le biais d'une stratégie à plusieurs volets. Il est question, entre autres, d'une élimination progressive du financement monétaire du déficit budgétaire ainsi que d'une amélioration de la politique monétaire. Le FMI souligne et itère que la forte hausse des prix mondiaux des matières premières pourrait remettre en cause les objectifs de désinflation des autorités argentines.

En effet, le programme d'aide du FMI repose sur des scénarios au sein desquels l'inflation serait comprise entre 38 et 48% pour cette année. Il est à noter qu'en 2021, l'Argentine a enregistré 50,9% d'inflation, l'un des taux les plus élevés d'Amérique latine.

L'accord marque le 22e programme du FMI pour l'Argentine. Le nouvel accord entériné est négocié depuis août 2020. La conjoncture argentine se tend en raison d'un prêt contracté en 2018 de 57 milliards de dollars par le précédent gouvernement. Néanmoins, le pays s'est retrouvé incapable de rembourser ses échéances, matérialisant un défaut de paiement pour la deuxième économie d'Amérique du Sud.

Face à l'ampleur de la volatilité des prix mondiaux agricoles et énergétiques, notamment les écueils que représentent l'inflation mondiale et la hausse des taux d'intérêt, en raison du conflit russo-ukrainien, les autorités argentines pourraient se soumettre à la dynamique mondiale liée à la politique monétaire. 

Mariem Ben Yahia

Publié le 28/03/22 09:11

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

nHZF_3KO4_9mWV8QlTe4E_lB3DujZYigWqBolXocJz0 False