se connecter recherche

Le déficit commercial de la Tunisie s'établit à 19 milliards de dinars en 2018, un record

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis ouvre dans 9h55min

L’Institut National de la Statistique (INS) livre son verdict. Le déficit commercial de la Tunisie a atteint en 2018 un record historique de 19 milliards de dinars.

Le solde de la balance commerciale de la Tunisie aux prix courants ressort en 2018 déficitaire de 19,05 milliards de dinars, a annoncé jeudi 10 janvier 2019 l’INS, contre 15,6 milliards de dinars en 2017 et 12,6 milliards en 2016. Cette situation résulte du maintien du rythme de croissance soutenu des importations en dépit de la progression importante des exportations.

En effet, la valeur des exportations a augmenté de 19,1% contre 18,1% durant l’année 2017 pour atteindre 40,98 milliards de dinars, contre 34,42 milliards durant l’année 2017. De même, les importations maintiennent un rythme de croissance important, enregistrant une hausse de 20%, contre 19,8% durant l’année 2017, pour une valeur de 60 milliards de dinars, contre 50 milliards durant l’année 2017.

Le taux de couverture a ainsi enregistré une légère baisse de 0,5 point de pourcentage par rapport à l’année 2017 passant de 68,8% à 68,3%.

Les exportations dopées par les ventes des huiles d’olives

L’augmentation observée au niveau de l’exportation (+19,1%) durant l’année 2018 concerne la majorité des secteurs. En effet, les exportations du secteur de l’agriculture et des industries agroalimentaires ont enregistré une hausse importante de 45,2%, suite à l’augmentation de nos ventes des huiles d'olives (2.125 MD contre 1.009 MD), les dattes (744,1 MD contre 557,6 MD).

De même, les exportations du secteur des industries manufacturières ont progressé de 26,4%, celles du secteur textile, habillement et cuirs de 18,6%, du secteur des industries mécaniques et électriques de 14,1% et du secteur de l’énergie de 13,7%. En revanche, les exportations du secteur mines, phosphates et dérivés demeurent en baisse de 2,7%.

L’énergie fait augmenter les importations

La croissance des importations de 20% est due à la hausse enregistrée au niveau de tous les secteurs. Ainsi, l’énergie a enregistré une hausse de 39,9%, les mines, phosphates et dérivés de 23,6%, les matières premières et demi produits de 22,5%, les biens d’équipement de 15,6% et les produits agricoles et alimentaires de base de 9,7%. Les importations hors énergie ont augmenté de 17,3%, ajoute l’INS.

Près de 25% du déficit commercial provient de la Chine

Le déficit de la balance commerciale enregistré en 2018 provient en majorité du déficit enregistré avec certains partenaires, tels que la Chine (-5.422 MD), l’Italie (-2.889 MD), la Turquie (-2.307 MD), l’Algérie (-1.450 MD) et la Russie (-1.391 MD).

En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédent avec d’autres pays principalement avec notre premier partenaire la France de 3.455 MD, la Libye de 1.173 MD et le Maroc de 324,7 MD.

Un déficit énergétique record

Le déficit de la balance commerciale hors énergie se réduit à 12,87 milliards de dinars, sachant que le déficit enregistré de la balance énergétique s’est creusé pour atteindre 6,18 milliards de dinars (32,4% du total du déficit) contre 4 milliards durant l’année 2017.

Omar El Oudi

Publié le 10/01/19 12:36

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.