ilboursa arabic version ilboursa

Le cours du Brent passe les 90 dollars, au plus haut depuis 7 ans

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 5h51min

Les prix du pétrole se sont hissés à leur plus haut niveau depuis octobre 2014 hier à Londres, malgré un raffermissement du dollar. Le baril de Brent de la mer du Nord a dépassé les 90 dollars alors que la référence américaine, le West Intermediate Texas (WTI) a bondi à plus de 87 dollars.

Actuellement, le baril de brut de référence européen, le Brent de la mer du Nord, s'échange contre 89,99 dollars mais maintient une tendance haussière. En ce qui concerne les cours du WTI, ils ont atteint 87,25 dollars aujourd'hui.

Le dollar américain a galvanisé les cours pétrolifères. Le billet vert n'a pas été lent à répondre au signal de la banque centrale américaine, la Réserve Fédérale (Fed), concernant l'augmentation des taux d'intérêt. La réunion de deux jours que tient la Fed a débuté mardi. Dans le cas d'une hausse du loyer de l'argent à court terme, l'organe régulateur américain avait laissé entendre qu'il mettrait en place à trois augmentations de 0,25% en 2022.

Par ailleurs, les investisseurs s'attendent à un resserrement monétaire pour juguler l'inflation record aux États-Unis. L'accélération des cours s'explique également par les tensions géopolitiques en Ukraine, en sus d'un spectre de conflit imminent au Moyen-Orient.

Le rallye pétrolier actuel n'affectera pas immédiatement les prix à la pompe même si les augmentations ont tendance à se répercuter en premier lieu sur les automobilistes. En revanche, le rebond des prix de l'or noir a profité aux géants de l'énergie, comme ceux cotés à la Bourse de Londres, tels que PB et Shell, qui ont vu le cours de leurs actions grimper de 3,8% et 5,4% respectivement, mercredi.

Le brut semble avoir dépassé l'échaudage subi en 2020 lorsqu'il s'est placé en-dessous des 20 dollars le baril. Une rupture de tendance confirmée par plusieurs banques d'investissement, comme Goldman Sachs qui avait prévu à la mi-janvier que le prix du Brent pourrait dépasser les 90 dollars ce trimestre, 95 le suivant et même 100 dollars cet été.

Mariem Ben Yahia

Publié le 27/01/22 08:21

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

kqC3RxadVQUxfqcchqvDJ7N3JJjN-BsE6ichWApCMtg False