arabic version ilboursa
bourse tunis

Le baril de Brent franchit la barre des 65 dollars

Les cours du pétrole poursuivent leur ascension en atteignant de nouveaux pics des suites des conditions météorologiques extrêmes qui ont paralysé le Texas, aux États-Unis. Le baril de Brent a dépassé les 65 dollars à la clôture, lundi 22 février, dans une atmosphère anxiogène d'augmentation de la demande américaine mêlée à l'altération de la production de l'or noir dans l'État du sud des États-Unis.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril a fini à 65,24 dollars à Londres, traduisant un gain de 3,70%. Les cours du Brent ont grimpé à leur plus haut niveau depuis le 9 janvier 2020. La référence américaine, le West Intermediate Texas (WTI) est également à la fête à travers une augmentation de 3,80% à 61,49 dollars.

Il s'agit de son plus haut niveau depuis le 7 janvier 2020. Les analystes de la banque américaine Citigroup évaluent les conséquences de la chute des températures texanes à une perte de production de 16 millions de barils d'ici le début du mois de mars 2021.

La montée en flèche des prix du Brent a été soutenue par des prévisions de hausse des principales banques et négociants. La banque d'investissement américaine, Goldman Sachs, exprime son optimisme à travers des pronostics portant le baril à 75 dollars au troisième trimestre 2021. L'institution table sur un rééquilibrage plus rapide du marché ainsi que sur une baisse des stocks présents.

Toujours est-il que les prix risquent d'être de plus en plus volatils dans l'attente de la tenue du prochain sommet de l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP), le 4 mars 2021. Le cartel et ses alliés détermineront la quantité de brut à mettre sur le marché mondial le mois prochain.

Myriam Ben Yahia

Publié le 23/02/2021 13:14:14

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.