ilboursa arabic version ilboursa

L’avenir de la nicotine débattu au Forum Mondial sur la Nicotine 2021

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ferme dans 2h56min

Des scientifiques de renom, des spécialistes internationaux de la santé publique, des médecins spécialistes, des universitaires, des experts de la lutte antitabac, des analystes de l'industrie et des investisseurs, ainsi que des consommateurs, se sont réunis à Liverpool les 17 et 18 juin derniers à l'occasion du Forum Mondial sur la Nicotine 2021 (#GFN21).  

Le thème de cette année n'était autre que "L'avenir de la nicotine". Les intervenants et les panélistes étaient invités à discuter du rôle essentiel des produits plus sûrs à base de nicotine dans la réduction du nombre de décès et de maladies liés au tabagisme mais aussi à s'imaginer le futur de la consommation de nicotine dans le monde sous plusieurs angles : médical, règlementaire, législatif, fiscal, etc..

Parmi les nombreuses questions débattues lors de l'évènement, nous pouvons citer : " Les risques et les avantages pour la santé publique d'un investissement dans l'innovation en matière de nicotine ", " Qui utilise la nicotine et pourquoi ? ", " Les obstacles à la réduction des méfaits du tabac dans les pays à revenu faible et moyen (PRFM) - écouter la voix des consommateurs " ou encore " La réglementation favorise-t-elle ou entrave-t-elle la lutte contre le tabagisme ?

Améliorer la santé des individus et de leurs communautés

La réduction des méfaits du tabac gagne en influence et est de plus en plus acceptée comme un élément clé de l'amélioration de la santé des individus et de leurs communautés. Via un programme ambitieux et des intervenants très prestigieux, le Forum Mondial sur la Nicotine 2021 (#GFN21) a gagné le pari de mettre en avant la science et les preuves et de regrouper dans un seul et même espace la science et la politique.

" Les responsables politiques de la santé publique et de la lutte antitabac doivent écouter à la fois les données scientifiques sur la réduction des méfaits du tabac et les expériences des consommateurs qui en bénéficient au quotidien ", telle était la recommandation de tous les Intervenants qui se sont exprimés lors du Forum mondial sur la nicotine (GFN). L'idéologie doit être mise de côté pour donner la priorité au progrès vers l'objectif commun de mettre fin au tabagisme ".

Par rapport à la poursuite du tabagisme, les vapes (e-cigarettes), le snus pasteurisé, les sachets de nicotine sans tabac et les produits du tabac chauffé sont nettement moins nocifs pour la santé. Derek Yach, Président de la Fondation "Smoke Free World" et ancien chef de l'initiative pour un monde sans tabac de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré : "Si nous voulons enfin mettre fin à l'utilisation de produits du tabac toxiques, il faudra désapprendre des décennies de diabolisation de l'industrie et adopter ce que la science nous dit, à savoir que la réduction des risques fonctionne. En bref, la révolution technologique actuelle exige une révolution idéologique qui l'accompagne."

Ajoute "Ces dernières années, les fabricants de tabac ont mené des recherches cliniques et épidémiologiques fondamentales qui seront nécessaires pour optimiser la sécurité, l'efficacité et la désirabilité des nouveaux produits. Contrairement à une entreprise pharmaceutique, ils réalisent ces études exhaustives pour répondre aux normes et à la rigueur scientifiques fixées par les principaux organismes de réglementation, à commencer par la FDA. Pour répondre aux règles strictes de la FDA en matière de preuves, les fabricants de tabac et d'e-cigarettes ont mené des recherches approfondies évaluées par des pairs et ont diffusé ces résultats par le biais de monographies et de rapports."

Et termine "Les attaques ad hominem contre les chercheurs de l'industrie sont inacceptables. En plus de manquer d'intégrité, ces pratiques entravent l'adoption de mesures qui pourraient sauver la vie des fumeurs actuels. Les conditions et les décideurs doivent pouvoir accéder facilement à l'ensemble des données scientifiques. S'ils veulent prendre des décisions éclairées pour les soins cliniques et les politiques publiques. À ce titre, les politiques progressistes anti-industrie privent les experts des preuves mêmes dont ils ont besoin pour faire leur travail au mieux pour les patients."

Le professeur Gerry Stimson, professeur émérite à l'Imperial College de Londres et fondateur du Forum mondial sur la nicotine, a parlé de la sensibilisation aux alternatives plus sûres. "Une grande partie de ce que j'ai vu et entendu ces deux derniers jours est encourageante ; j'ai l'impression que nous sommes sur la bonne trajectoire. Les consommateurs du monde entier prennent conscience des possibilités offertes par les produits à base de nicotine plus sûrs, et les innovations sur le marché conduiront, je pense, à l'obsolescence à terme des cigarettes combustibles. La question est de savoir comment accélérer le processus et passer à l'échelle, afin que la réduction des méfaits du tabac touche tous les fumeurs, partout, le plus rapidement possible."

Les organisateurs de l'événement ainsi que les intervenants était d'accord que le dialogue et l'engagement stratégique de toutes les parties prenantes impliquées dans la consommation, le contrôle et la production de tabac et de nicotine est le seul moyen d'apporter un changement véritable et durable, tant aux pratiques de l'industrie qu'aux résultats de santé publique liés au tabagisme.

Publié le 06/07/21 09:21

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

_BUGmE5qd_LHztMgOz7c2XkTNmEOJESydGXe1vU2Vp0 False