bourse tunis

La STEG International Services réalise un bénéfice net de 8,8 millions de dinars en 2018

La société STEG International Services a publié ses états financiers arrêtés au 31 décembre 2018 tels qu'ils seront soumis à l'approbation de l'Assemblée générale ordinaire qui se tiendra en date du 27 novembre 2019.

La société a réalisé un chiffre d'affaires global de 111,6 millions de dinars (dont 99,7% à l'export) en 2018, contre 52,1 millions (dont 99,4% à l'export) en 2017, soit une augmentation de 59,8 millions de dinars ou +115%. Cette forte croissance des revenus provient essentiellement des revenus comptabilisés sur les nouveaux projets entamés en 2018 au Rwanda et en Tanzanie, pour un montant cumulé de 74,35 millions de dinars, ce qui représente environ 66% du chiffre d'affaires global de la société.

En effet, l'année dernière a été marquée par le démarrage de l'exécution du contrat conclu avec le client EDCL Rwanda et portant sur la conception, la fourniture, le montage et la mise en service de la ligne 110kV Gahanga-Rilima et de la ligne 220kV Mamba-Rwabusoro-Rilimaainsi que des sous-stations associées (Lot 2), pour un montant de 52,75 millions de dollars. Le taux d'avancement des travaux est de 30% au 31 décembre 2018, ce qui explique la comptabilisation d'un chiffre d'affaires de 47,3 millions de dinars sur ce projet.

De même, 2018 a connu le démarrage de l'exécution du contrat conclu avec le client REA Tanzanie et portant sur la fourniture et l'installation de lignes MT&BT et transformateurs de distribution ainsi que le raccordement des clients dans les zones rurales non électrifiées des districts ruraux de Busokelo, Rungwe, Mbozi, Ileje et Mbeya dans la région de Mbeya (Lot 4 & Lot 5). Le taux d'avancement des travaux est de 38% au 31 décembre 2018, ce qui explique la comptabilisation d'un chiffre d'affaires de 26,9 millions de dinars sur ce projet.

Les charges d'exploitation ont atteint 100,8 millions de dinars en 2018, contre 54,5 millions en 2017, soit une augmentation de +85%, due essentiellement aux coûts encourus par la STEG-IS sur le projet EDCL Rwanda (projet HT). Les stocks des travaux en cours (y compris les matériels sur chantiers ou en cours de transport) relatifs aux projets en cours de réalisation, notamment dans les Républiques de Tanzanie, Rwanda et Kenya, ont été évalués à 41,7 millions de dinars au 31 décembre 2018, contre 4,8 millions au 31 décembre 2017, soit une augmentation de +756%.

Redressement fiscal

En mai 2019, la STEG-IS a reçu une notification d'une vérification approfondie de sa situation fiscale au titre des exercices 2015, 2016, 2017 et 2018 par la Direction des Grandes Entreprises. Cette vérification porte sur l'impôt sur les sociétés, les acomptes provisionnels, les retenues à la source, la TVA, la TCL et les autres impôts et taxes. Jusqu'à la date d'octobre 2019, la DGE n'a pas encore achevé ce contrôle fiscal.

Par ailleurs, la STEG-IS a reçu, en janvier 2019, un arrêté de taxation d'office confirmant les résultats de la vérification préliminaire de sa situation fiscale au titre des exercices 2012 à 2014, consistant en un redressement pour un montant global de 2,37 millions de dinars.

Conformément aux dispositions du code des droits et procédures fiscaux et tout en rejetant complètement les résultats de cette vérification fiscale préliminaire, la STEG-IS a intenté, auprès de la juridiction compétente, une action en justice contre l'administration fiscale afin de défendre ces intérêts. Des provisions pour risques fiscaux (locaux) ont été constituées par la STEG-IS pour un montant global de 2,34 millions de dinars (dont un montant de 343.321 dinars constitué au cours des exercices antérieurs).

Bénéfice net multiplié par sept

La forte croissance des revenus de la société lui a permis de dégager un Résultat net bénéficiaire de 8,8 millions de dinars, contre 1,2 million une année auparavant, soit une envolée de +626%.

Télécharger les états financiers arrêtés au 31 décembre 2018

Omar El Oudi

Publié le 22/11/2019 09:08:42

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.