ilboursa arabic version ilboursa

La société Les Ciments de Bizerte essuie une perte semestrielle de 12 millions de dinars

ISIN : TN0007350010 - Ticker : SCB
La bourse de Tunis Ferme dans 4h2min

La société Les Ciments de Bizerte vient de publier ses états financiers intermédiaires arrêtés au 30 juin 2022. Ces états font ressortir une perte nette semestrielle de 11,9 millions de dinars, contre un résultat bénéficiaire de 1,3 million de dinars à fin juin 2021.

Le cimentier a réalisé des revenus de l'ordre de 57,8 millions de dinars durant les six premiers mois de l'année, contre 72,3 millions une année auparavant, soit une chute de 20%. En effet, le premier semestre de 2022 a enregistré une sous activité, par rapport à la capacité normale. Le coût de la sous-activité a été d'une valeur de 2,5 millions de dinars pour la production vendue et de 711 mille dinars pour les stocks.

Avec un coût de vente de 58,1 millions de dinars, la marge brute ressort négative de 327 mille dinars, contre une marge brute positive de 11,6 millions de dinars à fin juin 2021. Cette dégradation s'explique par la récession de la demande locale et par des déficits à l'export.

Ainsi, étant donné que les prix à l'exportation (fixés par le cours du marché international) sont inférieurs aux prix de revient, un déficit sur les opérations d'exportation est assumé d'une part pour obligation de création de ressources nécessaires à la continuité de l'exploitation et d'autre part pour éviter le coût de détérioration des stocks, les coûts de manutentions et les frais financiers nécessaires pour le financement du cycle d'exploitation.

On note également l'augmentation des prix des matières consommables, du prix de l'énergie qui constitue +50% du coût de revient et principalement le prix moyen pondéré du coke de pétrole qui a augmenté de presque 56% passant de 490.238 dinars au 30/06/2021 à 764.514 dinars à la fin du premier semestre de 2022.

Quant au prix moyen pondéré du fuel, il a augmenté de presque 29%, il est passé de 742.162 dinars à 954.238 dinars entre juin 2021 et juin 2022.

La flambée des prix des matières consommables ainsi que le manque de production ont été à l'origine de la constatation du déficit même sur les ventes locales jusqu'à la deuxième décade du mois de mai 2022, la troisième décade a connu une augmentation des prix de vente.

Par conséquent, le résultat d'exploitation ressort déficitaire de 7,2 millions de dinars, contre un résultat excédentaire de l'ordre de 6,8 millions au premier semestre de l'année dernière.

Télécharger les états financiers arrêtés au 30 juin 2022

Omar El Oudi

Publié le 26/09/22 14:09

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

_BUGmE5qd_LHztMgOz7c2XkTNmEOJESydGXe1vU2Vp0 False