bourse tunis

La Régie Nationale des Tabacs et des Allumettes cumule 250 millions de dinars de pertes à fin 2017

Les entreprises publiques sont prêtes à tomber et leur anéantissement est imminent. Et ce n'est pas la Régie Nationale des Tabacs et des Allumettes (RNTA) qui s'en sort le mieux selon les derniers indicateurs de performances relatifs à l'exercice 2017.

Les produits d'exploitation ont atteint 339,6 millions de dinars, en 2017, contre 290 millions une année auparavant, soit une croissance de +17,7%. Alors que les charges d'exploitation ont enregistré une augmentation de +9,8% pour se situer à 378,4 millions.

A cet égard, le déficit net de la société passe de -63,3 millions de dinars en 2016 à -49,6 millions au terme de l'année 2017. Et il convient de mentionner l'augmentation des tarifs de tabac comme facteur principal de cette légère résorption de déficit. Le cumul des pertes a ainsi été porté à 250,5 millions de dinars en 2017, contre -186,3 millions un an plutôt.

Pour ce qui est de l'investissement, la société a dépensé 44,8 millions de dinars entre 2016 et 2018, pour l'acquisition d'équipements spécifiques.

Concernant l'endettement, il a légèrement diminué de -7% entre 2016 et 2017 pour se situer à 277,7 millions de dinars.

Par ailleurs, les difficultés au niveau des liquidités persistent encore. Selon le document, ce problème est dû à la marge déficitaire pratiquée sur les prix des cigarettes étrangères, soit les cigarettes les plus vendues.

Selon les estimations pour l'année 2018, les dettes globales de la RNTA devront croître de 14,5 millions de dinars suite aux crédits bancaires contractés pour financer des investissements engagés par la régie.

Quant à l'effectif de la RNTA, il a été de l'ordre de 1.447 en 2017, soit une baisse de -6,9% comparé à 2016. Et quand bien même, une baisse supplémentaire attendue en 2018, les frais de personnel doivent enregistrer une augmentation de +9,1% par rapport à 2017 pour atteindre 62,6 millions de dinars et ce, en raison des augmentations salariales, des primes et des avantages en nature.

Azyz MEDDEB

Publié le 27/05/2020 15:40:12

1 COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE
elinoja


27/05/20 18:15
El be9i El kol fhimtou mais hedhi ta3mil déficit 50M w pertes cumulées de 250M me fhimthech
Et soit disant des marges négatives sur les cigarettes étrangères 😳
Ye5i do5an subventionné ??!!
Dans tous les pays, les clopes sont taxées à 80% et ça alimente les caisses des sécurités sociales
Fi tounes dawla tadfa3 bech ness tetkayef Marlboro
Bled sore9 w msatkin
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.