arabic version ilboursa
bourse tunis

La banque centrale turque défie les marchés et sabre son taux directeur de 200 points de base

La livre turque a plongé à un niveau record par rapport au dollar américain après une baisse plus sévère que prévu des taux d'intérêt. La décision du comité monétaire de la Banque centrale de réduire le taux directeur de 18% à 16% a surpris les analystes et les investisseurs. Un dollar vaut désormais 9,45 livres turques, aggravant une longue série de pertes.

La réduction, intervenue alors que l'inflation s'établit à près de 20%, sera considérée par beaucoup comme une preuve supplémentaire du manque d'indépendance de la banque vis-à-vis du gouvernement du président Recep Tayyip Erdogan. Contrairement à la théorie économique traditionnelle, le président a déclaré que les taux d'intérêt élevés accentuent l'inflation et s'est positionné en tant " qu'ennemi des coûts d'emprunt élevés ".

Bien que la livre turque plonge depuis de nombreuses semaines au milieu des inquiétudes concernant la détérioration de l'économie, sa perte s'est accélérée à la suite de l'ingérence du président turc dans la Banque centrale. Erdogan, un farouche opposant autoproclamé aux taux d'intérêt élevés, a limogé trois membres du comité de politique monétaire de la Banque centrale la semaine dernière. Le personnel licencié s'est exprimé contre une décision du mois dernier portant sur la réduction des taux.

Par ailleurs, la dépréciation de la monnaie turque s'est accentuée des suites de la mise sous surveillance de la Turquie par l'organisme international du Groupe d'Action Financière (GAFI) pour ses manquements dans la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Le pays se retrouve désormais sur la liste grise des pays considérés comme étant insuffisamment combatifs contre le blanchiment d'argent, une décision qualifiée " d'injuste " par Ankara.

La politique monétaire turque rompt avec la tendance mondiale adoptée par les économies développées mais également émergentes qui resserrent leur politique monétaire pour contrer l'effet inflationniste. La baisse des taux d'intérêt de la banque centrale turque survient dans un contexte de perte de valeur soutenue de la livre turque puisqu'elle s'est dépréciée d'environ 20% par rapport au dollar cette année bien avant l'annonce de la nouvelle politique monétaire.

Mariem Ben Yahia

Publié le 23/10/2021 07:47:00

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.