ilboursa arabic version ilboursa

La Banque Centrale de Turquie relève ses prévisions d’inflation à 42% pour l'année 2022

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ferme dans 2h59min

La Banque centrale de Turquie a relevé ses prévisions d'inflation de fin d'année en les faisant passer de 23,2% à 42,8%. Le gouverneur de l'institution d'émission, Sahap Kavcioglu, a indiqué lors d'une conférence de presse que l'inflation devrait progressivement baisser dans les années à venir en passant à 12,9% en 2023 et 3,8% en 2024.

Les prévisions de la Banque centrale de Turquie tablent sur des prix moyens du pétrole de 102,2 dollars le baril en 2022. En outre, l'institut régulateur prévoit un baril de brut à 93,9 dollars en 2023. Le gouverneur de la Banque centrale lie le renchérissement des prix à la guerre engagée par la Russie en Ukraine. " Les problèmes d'approvisionnement ne s'estompent toujours pas. Les attentes de croissance de nos partenaires commerciaux sont revues à la baisse. L'inflation mondiale a atteint des niveaux élevés dans le monde ".

Cependant, l'envolée des prix n'est pas une tendance inédite en Turquie. L'inflation à deux chiffres persiste depuis 2017, mais se retrouve accentuée depuis l'ingérence du président Recep Tayyip Erdoğan dans la politique monétaire de son pays. En effet, le pugnace chef d'État a porté à la baisse plusieurs fois le taux directeur de l'organe central. La baisse des taux a engendré une chute de la monnaie turque, la livre, induisant une hausse du coût des importations et, donc, du niveau de vie.

Les données de l'Institut turc des statistiques (TUIK) affichent une hausse générale des prix de plus de 61% au mois de mars 2022 par rapport au même mois de l'année dernière. En rythme mensuel, l'Indice des Prix à la Consommation (IPC) s'est renforcé de 5,46% au mois de mars.

Toutefois, les données fournies par l'institution chargée de la production et de la publication des statistiques officielles soulèvent plusieurs interrogations quant à leur fiabilité. En effet, les économistes et universitaires indépendants de l'Inflation Research Group, situent l'inflation en glissement annuel à 142% au mois de mars.

Il est à souligner que face aux informations fournies par les économistes indépendants, les autorités turques menacent de punir d'une peine de prison la publication de données économiques sans autorisation à travers l'adoption d'un projet de loi.

Mariem Ben Yahia

Publié le 28/04/22 13:16

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

nHZF_3KO4_9mWV8QlTe4E_lB3DujZYigWqBolXocJz0 False