ilboursa arabic version ilboursa

L'inflation en Turquie frôle les 80% en juin

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 40h33min

En Turquie, l'inflation poursuit son accélération à deux chiffres. La hausse générale des prix a atteint 78,6% au mois de juin, en rythme annuel, soit par rapport à la même période l'année dernière, selon l'institut chargé de la production et de la publication des statistiques officielles (TUIK).

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, refuse encore de relever les taux d'intérêts du pays pour limiter l'envolée des prix. En s'imposant économiste en chef à travers son contrôle de la politique monétaire de la Banque centrale de Turquie, Erdogan semble, plus que jamais, perdre son pari économique et politique.

Les transports affichent la plus forte hausse des prix en enregistrant un bond de 123,3% en juin sur un an. Les prix de l'alimentation et des boissons non-alcoolisées sont en seconde position à travers une accélération de 93,93%. Les prix des biens ménagers ont progressé de 81% en juin, en glissement annuel, alors que ceux des restaurants et hôtels ont explosé de 79,5%.

Les boissons alcoolisées et le tabac témoignent d'une hausse de 71% de leurs prix au mois de juin, sur un an, contre une augmentation de 75% de ceux des logements. En ce qui concerne les prix à la production, ils ont augmenté de 138,3% en juin.

L'économie turque affiche depuis début 2017, une hausse générale des prix à deux chiffres. Toujours est-il que le renchérissement des prix a été plus dynamique cette année en raison de l'explosion des prix de l'énergie et d'autres matières premières.

Les données fournies par l'institution officielle turque sont en déconnexion totale avec celles mises à disposition par le Groupe de recherche sur l'inflation (ENAG) formé par des économistes indépendants. En effet, l'inflation pourrait réellement s'établir à 157% en glissement annuel, soit une différence de 97 points par rapport aux statistiques officielles. Les différences entre les chiffres publiés par l'institut statistique et ceux fournis par l'ENAG deviennent de plus en plus frappantes au fil des mois.

Face au resserrement du pouvoir d'achat des citoyens turcs, l'exécutif a annoncé vendredi une augmentation provisoire du salaire minimum de 30%. La livre turque continue également à pâtir de la politique monétaire imposée par le pugnace chef d'État turc. La devise anatolienne s'échangeait ce matin à 16,78 contre un dollar.

Il sied de rappeler que la Banque centrale de Turquie a maintenu son taux directeur à 14%, conservant une politique monétaire accommandante en place depuis la fin 2021.

Mariem Ben Yahia

Publié le 04/07/22 12:09

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

j1XjhfskbwMKvLWqS-NmrFQeeulHI4cnSPtvTQLeYCY False