arabic version ilboursa
bourse tunis

L'importance des crypto-monnaies en Afrique et au Cameroun

Alors que le bitcoin fluctue toujours autant l'attention du monde entier se porte sur sa valeur en tant que réserve de richesse négociable qui a une immense valeur pour le portefeuille de tout individu. Pour les citoyens africains en général et pour les Camerounais en particulier.

Il y a consensus général selon lequel l'Afrique est en passe de devenir l'une des régions les plus passionnantes dans le domaine des actifs numériques. Alors que la crypto-sphère se développe et trouve de nouvelles solutions à un ensemble d'inefficacités sur les marchés mondiaux, un pays africain tel que le Cameroun est idéalement placée pour capitaliser sur tout ce qu'elle a à offrir.

La croissance des crypto-monnaies doit encore faire face aux défis africains

Historiquement et malheureusement, de nombreuses économies africaines sont considérées depuis un certain temps comme étant en panne, en raison de plusieurs problèmes systémiques tels qu'une mauvaise gouvernance, des infrastructures de faible qualité et des opportunités de croissance limitées. Le manque de pouvoir d'achat dans la région est un obstacle important à la croissance économique, car certains pays connaissent des taux d'inflation récurrents à deux, voire trois chiffres. La dette publique du Cameroun est préoccupante malgré un taux d'inflation relativement bas, inférieur à 3%.

L'instabilité politique présente sur le continent a contribué aux fluctuations volatiles de la valeur des devises. Cela a un impact considérable sur l'investissement et le commerce internationaux, car l'incohérence des prix et un environnement à haut risque effraient les investisseurs à long terme et pèsent sur les exportations. 

De fait, les gouvernements restreignent dès lors les flux financiers. Sans prévenir, les entreprises perdent le capital investi. La question de savoir comment sécuriser ou réaffecter le "capital capturé" est de plus en plus fréquente dans la région, car les gouvernements limitent la capacité des entreprises à contourner le problème de manière traditionnelle. Cette situation a créé un manque de concurrence et une liquidité interbancaire restreinte, obligeant de nombreuses personnes à chercher ailleurs des services bancaires. Ce contrôle gouvernemental, et la volonté de s'en détacher, est justement ce qui attire les investisseurs vers les crypto-monnaies.

Cette remarquable évolution vers les transactions numériques a rendu une grande partie des Africains plus à l'aise avec l'option de se passer d'argent liquide, ingérable ou incontrôlablement volatile.

Les citoyens investisseurs ont maintenant le choix d'opter pour une réserve de valeur et un moyen d'échange qui peut confortablement conserver sa valeur à long terme. En outre, cette liberté de choix nouvellement acquise permet aux particuliers et aux entreprises de contourner les contrôles de capitaux évoqués plus haut.

Ces actifs numériques offrent également une méthode plus rapide et plus rentable pour effectuer des transactions via des réseaux blockchain décentralisés qui limitent les interventions malveillantes et sont de nature mondiale.

La portée mondiale des crypto-actifs est particulièrement importante pour une région qui est constamment soumise à des contrôles de capitaux et qui dépend fortement des envois de fonds, non seulement pour la subsistance de ses résidents, mais aussi pour une contribution importante à son PIB. Avec des modèles tels que les réseaux Bitcoin/Ethereum qui réduisent les coûts et les vitesses de transaction de plusieurs ordres de grandeur, peu de choses retiennent ceux qui ne sont pas satisfaits du modèle financier actuel.

Des horizons positifs pour la crypto-monnaie au Cameroun 

Bien que les taux d'adoption de la crypto-monnaie en Afrique soient parmi les plus élevés au monde, des problèmes fondamentaux (accès à l'internet, adoption des smartphones) limitent encore son potentiel.

L'augmentation de la réglementation et la généralisation de politiques standardisées telles que la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme suscitent une autre préoccupation. Avec environ 25 millions de personnes qui rencontrent parfois des difficultés pour prouver leur identité en raison d'un manque de documents, l'objectif crucial de l'inclusion financière au Cameroun est en danger. Si les lois réglementaires entourant l'identité sont nécessaires pour la protection de toutes les parties concernées, elles sont également impératives pour la réputation de l'industrie.

Au fur et à mesure de la sensibilisation et de la suppression des obstacles technologiques, l'utilisation des actifs numériques connaîtra une croissance sans précédent en Afrique, et notamment au Cameroun. Non seulement cela changera fondamentalement la façon dont l'argent est échangé et stocké, mais il est probable que cela aura un impact important sur le commerce quotidien. Comme dans de nombreux autres pays, les Camerounais auront la liberté de soit épargner leur crypto-monnaie, soit l'utiliser pour l'achat de produits, les jeux en ligne tel que Bitcasino.io ou encore les portefolios d'investissement.

Grâce à la nouvelle facilité d'accès à des monnaies alternatives qui ne posent pas les mêmes problèmes de centralisation, les commerçants camerounais accepteront divers actifs numériques pour les transactions quotidiennes, ce qui conduira à une économie plus libre. L'économie du pays en retirera une valeur immense, car les particuliers, les entreprises et les villes seront sur un pied d'égalité, voire de supériorité, par rapport au monde développé.

Si le gouvernement et l'industrie peuvent travailler ensemble, un monde dans lequel la technologie blockchain et les crypto-monnaies alimentent des économies entières n'est pas improbable, et nulle part ailleurs le Cameroun n'est mieux placée pour en tirer parti.

Publié le 04/10/2021 16:28:04

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.