bourse tunis

L'économie tunisienne se contracte de 1,7% au premier trimestre

L'économie tunisienne s'est contractée de -1,7% au premier trimestre, en glissement annuel, du fait notamment du confinement en place depuis la mi-mars pour endiguer la pandémie de Covid-19, selon une première estimation dévoilée vendredi par l'Institut National de la Statistique (INS). Par rapport au quatrième trimestre de l'année écoulée, le PIB accuse un repli de -2%.

Au cours des trois premiers mois de 2019, la valeur ajoutée des industries manufacturières a baissé de -1,6% en glissement annuel et ce, en raison de la baisse de production dans le secteur du textile, de l'habillement et des chaussures (-15,3%), le secteur des industries mécaniques et électroniques (-9,2%) et le secteur de l'industrie des matériaux de construction (-8,4%).

En revanche, la valeur ajoutée dans le secteur des industries chimiques a augmenté de +15,6% tandis que celle dans le secteur des industries agro-alimentaire affiche une progression de +20,3%, en raison de la production record de l'huile d'olive.

Quant à la valeur ajoutée dans le secteur des industries non manufacturières, elle affiche une baisse de -4,5% par rapport au premier trimestre de 2019, principalement en raison de la baisse continue de la production du secteur de l'extraction du pétrole et du gaz naturel de -4,8% et de celui du Bâtiment de -8,9%.

L'institut indique, en revanche, que le secteur des Mines affiche à fin mars dernier une hausse de 19,7% en raison de la croissance de la production de phosphate pour atteindre 1,2 million de tonnes à fin mars dernier, contre 0,8 million de tonnes au premier trimestre de 2019.

Par ailleurs, la valeur ajoutée dans le secteur de l'Agriculture et de la Pêche a enregistré une progression de l'ordre de +7,1% en glissement annuel, tandis que la valeur ajoutée du secteur des services marchands a accusé une baisse de 3,4% en glissement annuel et de 4,6% par rapport au quatrième trimestre de 2019.

Omar El Oudi

Publié le 22/05/2020 13:20:24

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.