se connecter recherche

L'école d'ingénieur Esprit mandate la banque Rothschild pour trouver un partenaire stratégique

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis ouvre dans 9h6min

L’Ecole supérieure privée d’ingénierie et de technologie (ESPRIT) en quête d’un partenaire stratégique pour l’accompagner dans son développement en Afrique et même en Europe. Pour ce faire, les actionnaires ont mandaté la banque d’affaires Rothschild pour trouver le partenaire sur lequel pourrait s’adosser ESPRIT.

 

La première école privée d’ingénieur de Tunisie, ESPRIT, a confié à la banque d’affaires Rothschild la mission de recherche d’un partenaire stratégique, apprend IlBoursa. Le nouvel entrant au tour de table de l’institut rachèterait les parts d’AfricInvest et de Proparco.

Après avoir fait ses preuves à l’échelle nationale en formant les meilleurs ingénieurs du pays, Esprit cherche désormais à prendre une dimension internationale et à se positionner parmi les plus grands groupes d’enseignement en Afrique.

Cofondée en 2002 par les professeurs Naceur Ammar, Mohamed Joua et Tahar Ben Lakhdar, ainsi que la société de capital investissement AfricInvest, ESPRIT avait enregistré en 2012 l’entrée dans son capital de Proparco, filiale de l’Agence française de développement (AFD). Aujourd’hui, le capital de l’Université est détenu à hauteur de 33% par les actionnaires historiques, de 33% par AfricInvest et Proparco, et de 33% par des particuliers et des entreprises opèrant principalement dans le secteur des TIC telles que la SOTETEL et One Tech. Le groupe aurait généré un chiffre d’affaires de près 50 millions de dinars en 2018.

L’Ecole d’ingénieur compte 6.000 étudiants. Un (1) ingénieur tunisien sur quatre (4) sort notamment des bancs d’Esprit.  L’Établissement revendique un taux d’insertion professionnelle de ses diplômés de 85% à 6 mois tandis que 40% d’entre eux sont recrutés en Europe et en Amérique du Nord.

ESPRIT a également lancé sa propre école primaire, collège et lycée. En 2016, le Groupe s’est aussi enrichi d’une nouvelle école de commerce, Esprit School of Business (ESB), qui offre des formations intégrant le numérique dans le management.

A travers la Banque Rothschild, les actionnaires d’Esprit souhaitent bénéficier de l’expertise et du réseau de l’une des principales banques d’affaires dans le domaine du conseil en fusion-acquisition à l’échelle internationale.

Rothschild & Cie est intervenue dans des missions de conseil de première importance en 2018, entre autres, Energy Future pour sa restructuration (41,8 milliards de dollars, États-Unis), Zodiac Aerospace pour sa fusion avec Safran (35 milliards d’euros, France), Maersk pour sa cession de Maersk Oil à Total (7,4 milliards de dollars, Danemark et France).

En outre, le Groupe est actuellement engagé dans certaines des opérations internationales les plus importantes et les plus complexes, parmi lesquelles Westfield pour sa fusion avec Unibail-Rodamco (61 milliards d’euros, Australie et France), Prudential pour la scission entre Prudential et M&G Prudential (47 milliards de livres, Royaume-Uni) et Essilor pour sa fusion avec Luxottica (47 milliards d’euros, France et Italie).

©ilBoursa.com

Publié le 15/01/19 12:38

9 COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE
ALLgreen


15/01/19 11:40
behi barcha
on connait tres bien les rotchilds
et leur catastrophe
ANISKA


15/01/19 12:09
L’Ecole d’ingénieur compte 6.000 étudiants. Un (1) ingénieur tunisien sur quatre (4) sort notamment des bancs d’Esprit. L’Établissement revendique un taux d’insertion professionnelle de ses diplômés de 85% à 6 mois tandis que 40% d’entre eux sont recrutés en Europe et en Amérique du Nord.

SVP comment vous avez obtenu ces chiffres ?
gachar


15/01/19 12:25
sahha sotetel!!
webmaster


15/01/19 12:31
Ce sont les chiffres revendiqués par Esprit.

Voir tous les commentaires

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.