ilboursa arabic version ilboursa

Jean-Luc Reverault : « La BEI, un partenaire fiable pour les projets d'investissement en Tunisie »

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 3h50min

Depuis 1980, la Banque Européenne d'Investissement (BEI) a mobilisé en Tunisie plus de 6,7 milliards d'euros pour le financement de 130 projets, dont 2,4 milliards d'euros mobilisés entre 2011 et 2021. Le tiers de ces financements a été consacré au soutien des PME, TPE, les micros-entreprises et les secteurs de l'industrie tunisienne, alors que les deux tiers ont été octroyés à l'Etat et aux entreprises publiques pour des projets d'investissement.

C'est ce qu'a fait savoir M. Jean-Luc Reverault, chef de la représentation de la BEI en Tunisie, bras financier de l'Union européenne et notre partenaire stratégique pour le développement des projets d'investissement, lors d'un point de presse durant lequel il a présenté les projets financés par la banque et qui, selon lui, ont contribué à l'amélioration des conditions de vie des Tunisiens.

Ces investissements qui favorisent une croissance économique durable et inclusive et la création d'emplois, ont concerné des secteurs stratégiques tels que : les infrastructures de transport, l'aménagement urbain, l'éducation, l'énergie et l'assainissement et l'eau, ce qui a fait de la Tunisie le premier bénéficiaire des prêts de la BEI (par habitant/PIB), dans la région et dans le monde avec 13% des financements de la BEI au cours des 10 dernières années.

Parmi les projets phares financés par la BEI en Tunisie, M. Jean-Luc Reverault a cité les différents programmes de modernisation des établissements scolaires qui ont concerné la rénovation et la construction de bâtiments ainsi que l'acquisition des équipent et matériels : mobilier, matériels scientifiques informatiques, matériels didactiques.

Ces programmes dont le montant de prêt s'élève à 70 millions d'euros, ont eu un important impact social puisqu'ils ont permis la réhabilitation de 162 établissements scolaires (outre 110 projets en cours) et la construction de 9 écoles (outre 22 en cours). En plus, 800 cadres du ministère de l'Education ont été formées sur la passation de marché, la gestion de projets et le développement durable et initiées à la dynamique de soutien au comportement positif.

En ce qui concerne le programme de réhabilitation et d'intégration des quartiers populaires (PRIQH) d'un montant total de 147 millions d'euros, il a permis l'accès aux services de base et impulser une dynamique socio-économique dans 310 quartiers périphériques défavorisés.

Par ailleurs, afin d'améliorer l'accès aux financements des micro-entrepreneurs et plus particulièrement les femmes et les jeunes, et pour encourager l'inclusion financière dans les communautés les plus vulnérables notamment en milieu rural, la BEI a financé plusieurs opérations avec des opérateurs tunisiens comme Tunisie Télécom (100 millions d'euros), Enda Tamweel (63 millions d'euros) et le groupe One Tech (30 millions d'euros).

Côté protection de l'environnement et préservation du littoral, la BEI a financé un grand projet initié par l'ONAS pour 40 millions d'euros afin de renforcer les capacités de traitement des eaux usées et prévenir les risques pour la santé au profit de 700 mille habitants.

Par ailleurs, la banque a financé en 2018 le projet DEPLOMED d'un montant de 70 millions d'euros pour réduire la pollution hydrique au profit de 160 mille habitants afin d'améliorer la qualité des eaux du golf de Tunis, la zone littorale du Sahel, le Nord de Hammamet et Oued Meliane.  

Notons dans ce cadre que depuis janvier 2021, la BEI est devenue la première banque du climat et aligne tous ses nouveaux projets avec l'Accord de Paris.

Evoquant le volet de la mobilité solidaire et durable, le chef de la représentation de la BEI en Tunisie a rappelé le financement du projet dans le domaine du transport urbain avec la TRANSTU pour l'acquisition de 18 rames et du matériel d'équipement pour la ligne TGM d'un montant global de 45 millions d'euros.

La BEI continuera de financer l'économie tunisienne 

M. Jean-Luc Reverault a, toutefois, rappelé que plusieurs financements relatifs à des projets publics ont connu des retards de décaissement dus à des problèmes sociaux ou à la lenteur des procédures administratives comme c'est le cas a d'un projet de l'ONAS et celui du RFR.

Malgré cela, le chef de la représentation de la BEI en Tunisie, s'est dit confiant que ces projets finiront par prendre forme et que la BEI poursuivra son soutien à l'économie tunisiennes à travers le financement des projets à un fort impact social.

Ces projets entreront dans le nouveau cadre financier pluriannuel 2021-2027 de la BEI qui porte sur le renforcement de ses financements hors de l'Union européenne via l'instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale. D'ailleurs, en 2021, la BEI a lancé " EIB GLOBAL ", une branche d'activité dédiée aux pays non-européens, à travers laquelle la banque financera de nouveaux projets plutôt dans le secteur privé que public.

O.E.O

Publié le 21/02/22 10:34

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

YiZjJowQWtTppF3-UCCH-ATCbiShh8nkNXTd1K-BZdo False