bourse tunis

Ilyes MNAKBI : Tunisair devra se débarrasser de 4.800 employés pour équilibrer sa situation

ISIN : TN0001200401 - Ticker : TAIR
La bourse de Tunis ouvre dans 7h57min

Confrontée à une situation financière particulièrement difficile conduisant à l'accumulation de pertes colossales, la compagnie aérienne nationale TUNISAIR ne peut plus continuer d'exercer avec un effectif dépassant les 7.800 employés.

C'est ce qu'a déclaré son Président Directeur Général, Ilyes MNAKBI, en marge de l'Assemblée Générale Ordinaire de la compagnie tenue ce mercredi 8 janvier 2020 au siège de la société statuant sur les comptes de l'exercice 2017. " Si on espère retrouver une situation équilibrée à court terme, l'effectif de la compagnie doit être réduit à 3.000 employés. Le poids financier des 7.800 salariés qui exercent actuellement est ingérable ", fustige le PDG.

Selon lui, avec sa flotte de 28 avions, l'effectif de la compagnie représente en moyenne 280 employés par avion au moment où elle ne devrait pas dépasser 80 salariés par avion, selon les normes internationales. Cette situation est due essentiellement aux répercussions de l'accord signé en février 2011 entre la direction de la compagnie et l'UGTT qui stipule que l'ensemble des employés des sociétés filiales du groupe TUNISAIR HANDLING et TUNISAIR TECHNICS bénéficient du même statut de personnel applicable au sein de la société mère. " A cela s'ajoutent les recrutements aléatoires qui ont également pesé lourdement sur la situation financière de la compagnie ", a-t-il ajouté.

D'après les états financiers annuels relatifs à l'exercice 2017, la masse salariale s'élève à 376,2 millions de dinars, en progression de 23 millions (+6,5%) par rapport à 2016. Elle se compose comme suit :

Charge de personnel par filiale 

(En milliers de dinars)

  2017 2016
Tunisair 242.620 220.202
Tunisair Handling 71.864 72.393
Tunisair Technics 43.117 42.047
AMADEUS 1.551 1.453
Tunisair Express 15.839 15.132
ESSAFA 10 8
AISA 1.210 1.793
Total 376.212 353.028

 

Situation financière des filiales

A l'instar de la société mère, la situation financière des filiales du Groupe TUNISAIR est très préoccupante. En effet, à l'exception de la société AMADEUS (prestations informatiques), qui affiche en 2017 un bénéfice de 11,6 millions de dinars et à moindre degré, ESSAFA (immobilier) et ATCT (formation aéronautique), les deux plus grandes filiales du Groupe sont déficitaires.

En effet, Tunisair Express a accusé en 2017 une perte nette de 15,1 millions de dinars tandis que Tunisair Handling affiche un déficit net de 14,8 millions de dinars. La société Tunisair Technics a terminé l'année avec une perte de 171 mille dinars.

Quant à la société AISA, qui a accusé une perte de 891 mille dinars, ses états financiers ont été repris et traités au niveau des états financiers consolidés du groupe pour l'exercice clos le 31 décembre 2017. Néanmoins, les commissaires aux comptes soulignent qu'ils n'ont pas été en mesure de consulter, en raison de son indisponibilité, le rapport des anciens commissaires aux comptes de cette filiale et ce conformément aux dispositions de l'article 471 du code des sociétés commerciales.

Résultat consolidé

(En milliers de dinars)

  2017 2016
Tunisair -219.085 -189.746
Tunisair Handling -14.868 -22.140
Tunisair Technics -171 1.449
AMADEUS 11.671 9.185
Tunisair Express -15.176 -10.941
ESSAFA 1.248 972
AISA -830 -145
ATCT 248 -484
Total -236.963 -211.850

 

Côté revenus, le chiffres d'affaires global des filiales du Groupe s'établit à fin décembre 2017 à 1,447 milliards de dinars composé comme suit :

Revenus par filiale

(En milliers de dinars)

  2017 2016
Tunisair 1.325.138 1.016.206
Tunisair Handling 61.043 53.716
Tunisair Express 36.453 32.855
AMADEUS 19.469 14.039
Tunisair Technics 5.425 3.610
ESSAFA 205 127
AIS 0 0
Total 1.447.732 1.120.553

Omar El Oudi

Publié le 08/01/2020 16:26:28

7 COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE
ANISKA


09/01/20 08:46
Les 4800 salariés qui seront peut être libérés ( et qui ne travaillent pas depuis 05 ans maintenant ) vont bénéficier des avantages en nature pour eux et leurs enfants ( 03 billets d'avions gratuit ) sur le dos du contribuable bravo UGTT , quelle gouvernance !!!!!
Abdessattar h


09/01/20 08:55
Soyez certain que uniquement les valables et les compétents seront les premiers a négocier leur départ pour ensuite travailler dans Tair avec des bons de commandes.
houcinebb


09/01/20 09:48
le plan de sauvetage doit être imminent et irréversible , le ministère de transport doit aussi accélérer l'assainissement financier de TAIR ET injecter de l'argent pour permettre à la société d'investir pour moderniser sa flotte
El jefe


09/01/20 10:16
kharjou elli tzedou ba3d thawret el berouita .

Voir tous les commentaires

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.