ilboursa arabic version ilboursa

France : L’inflation repart légèrement à la hausse en mai

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 31h28min

La France observe une légère reprise de l'inflation, avec une augmentation de 2,3% en mai par rapport à l'année précédente, selon les données de l'Insee. Cette tendance est principalement due à une accélération des prix de l'énergie et de l'alimentation, tandis que les prix des services montrent un ralentissement.

En France, l'inflation connaît une légère reprise, avec une augmentation des prix qui s'est établie à 2,3% en mai, soit une hausse de 0,1 point par rapport à avril, selon les données de l'Insee publiées ce vendredi.

Sur une base mensuelle, les prix demeurent stables, avec une baisse des prix de l'énergie compensée par une hausse de 0,4% des prix de l'alimentation.

Cette légère hausse de l'inflation est principalement attribuée à une nouvelle accélération sur un an des prix de l'énergie et de l'alimentation, tandis que les prix des services ralentissent.

Cependant, sur une période d'un an, les prix de l'énergie accélèrent car bien que les prix des produits pétroliers aient diminué entre avril et mai 2024, ils avaient chuté de manière plus significative entre avril et mai 2023, entraînant ainsi une augmentation de l'inflation sur une année.

L'inflation, une bataille remportée

Dans le détail, les prix alimentaires progressent de 1,3% après 1,2% sur un an, et ceux des services de 2,8% contre 3,0%. Les prix des produits manufacturés sont stables.

À la fin du mois de mai, le ministre de l'Économie avait exprimé son sentiment que " la bataille contre la hausse des prix en France a été remportée ".

Il avait déclaré : " J'avais également annoncé que nous atteindrions environ 2% d'inflation début 2024. Nous sommes fin mai 2024, et nous nous situons autour de 2% d'inflation, donc le pari a été réussi ".

Cette légère reprise de la hausse des prix survient alors que la Banque centrale européenne (BCE) a procédé à sa première baisse de 0,25 point de pourcentage de ses taux directeurs le 6 juin.

Cette décision fait suite à une série de hausses rapides de ses taux entre 2022 et 2023, suivies d'un maintien entre 4% et 4,75% depuis septembre, constituant ainsi les niveaux les plus élevés depuis la création de l'euro.

Jihen Mkehli

Publié le 14/06/24 11:53

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

YQ57eABejJSfC1_URZLQEB3keL4_4eMM2Gnp55KQb8E False