ilboursa arabic version ilboursa

FMI : La dette mondiale atteint un sommet de 226.000 milliards de dollars en 2020

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 14h22min

Alimentée, en partie, par les politiques et mesures déployées pour contrer les effets de la pandémie du Covid-19, la dette mondiale a grimpé à un niveau record de 226.000 milliards de dollars en 2020, représentant 256% du PIB mondial, selon les données publiées par le Fonds Monétaire International (FMI).

Les programmes de dépenses de grande envergure engagés par les différents gouvernements pour protéger leurs économies de l'effondrement ont entraîné la plus forte augmentation de la dette depuis la Seconde Guerre mondiale. Même si elle nécessaire, l'envolée de la dette amplifie les vulnérabilités, d'autant plus que les conditions de financement se resserrent. " Des niveaux d'endettement élevés limitent, dans la plupart des cas, la capacité des gouvernements à soutenir la reprise et la capacité du secteur privé à investir à moyen terme ", a détaillé l'institution.

L'amplification de la dette est particulièrement sévère dans les économies avancées, où la dette publique est passée d'environ 70% du PIB en 2007 à 124% du PIB en 2020. En revanche, la dette privée s'est accrue à un rythme plus modéré en passant de 164% à 178% du PIB au cours de la même période.

Les marchés émergents et les pays en développement à faible revenu étaient confrontés à des contraintes de financement beaucoup plus strictes, mais avec de grandes disparités entre les pays. La Chine, à elle seule, a représenté 26% de l'envolée de la dette mondiale. Les marchés émergents, sans prendre en compte la Chine, et les pays à faible revenu ont représenté un iota de l'accélération de la dette mondiale, évaluée à 1 milliard de dollars par pays, principalement en raison de la flambée de la dette publique.

Par ailleurs, de nombreuses banques centrales se préparent à relever les taux d'intérêt pour éviter une inflation élevée persistante, selon le FMI. Elles prévoient également de réduire leurs achats de dette publique, ce qui entraînera une hausse des coûts d'emprunt.

Mariem ben Yahia

Publié le 16/12/21 14:21

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

G9CltR4rO_MVn4GOCH6pZkazQmXHhIuvobPolsaL58Q False