bourse tunis

Fitch Ratings abaisse les perspectives de la note de la Tunisie de stables à négatives

L'agence américaine de notation, Fitch Ratings, a annoncé lundi 23 novembre 2020 avoir abaissé les perspectives de la Tunisie de stables à négatives tout en confirmant la note de défaut émetteur à long terme en devises étrangères à "B".

" Les perspectives négatives reflètent une aggravation des risques de liquidité budgétaire due à une forte détérioration des finances publiques et à l'environnement macroéconomique général provoqué par le choc de la pandémie de coronavirus ", explique Fitch.

Et d'ajouter que le paysage politique fragmenté et les tensions sociales bien ancrées font peser des risques importants sur les progrès des réformes budgétaires essentielles et pourraient compliquer les efforts visant à obtenir de nouveaux financements du FMI, bien que les autorités restent attachées aux politiques d'assainissement budgétaire et bénéficient du soutien important des créanciers officiels.

L'agence prévoit que le déficit budgétaire se creusera pour atteindre 10,5 % du PIB en 2020, contre 3,3% en 2019, ce qui est globalement conforme à l'objectif du projet de budget rectificatif et supérieur à la médiane de la catégorie "B" prévue de 7,8 %. " Cela reflète une hausse des dépenses salariales en raison des augmentations de salaires accordées dans le cadre d'un accord avec les syndicats en 2019, ainsi que des dépenses plus élevées pour lutter contre la pandémie, parallèlement à une baisse des recettes budgétaires due à un ralentissement économique sans précédent ", précise Fitch dans son communiqué.

L'aggravation du déficit budgétaire, ajoute Fitch, reflète également l'augmentation des dépenses visant à apurer les arriérés de l'État envers les fournisseurs privés et les entreprises publiques. " L'accumulation d'arriérés publics, qui n'avait pas été révélée auparavant, indique qu'une part importante des dépenses hors budget est effectuée par l'intermédiaire des entreprises publiques, ce qui met en évidence une détérioration de la gestion des finances publiques et un éventuel resserrement des liquidités budgétaires ", estime l'agence de notation.

Ces arriérés s'élèvent à 8 milliards de dnars (7,2% du PIB de 2020) selon une déclaration de l'ancien premier ministre en juin, " bien qu'une certaine incertitude persiste quant à leur montant total ". Fitch prévoit que le déficit budgétaire se réduira à 7,1% du PIB en 2021 (prévision "B" médiane : 7 %), ce qui est légèrement supérieur à l'objectif de 6,6% du projet de budget pour 2021, reflétant une suppression progressive des dépenses liées à la pandémie et une lente reprise des recettes fiscales.

Un accord du FMI succédant au programme qui a expiré au début de l'année reste essentiel pour soutenir la flexibilité du financement extérieur de la Tunisie, affirme Fitch. " Nous croyons savoir qu'une reprise des discussions est maintenant en attente d'une mission au titre de l'article IV en novembre et d'un accord sur les réformes entre le gouvernement et les syndicats ", indique Fitch Rating.

Omar El Oudi

Publié le 23/11/2020 15:39:45

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.