ilboursa arabic version ilboursa

FAO : La sous-alimentation touche 3% de la population tunisienne

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 16h20min

En 2020, la sous-alimentation touche 3% de la population tunisienne, après s'être établie à 2,5% en 2018, selon le dernier rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO).

L'étude menée par l'organisme onusien montre que le nombre de personnes souffrant de la faim en Afrique continue d'augmenter en raison des ralentissements économiques, causés par la crise sanitaire, mais également à cause du changement climatique et des conflits.

En ce qui concerne le surpoids chez les enfants, les taux de prévalence les plus élevés du continent se trouvent en Libye, touchant 25,4% les personnes ayant moins de cinq ans, tandis que la proportion s'élève à 17,8% en Égypte et à 16,5% en Tunisie.

En accélération, la faim en Afrique est loin d'être éradiquée

Un cinquième de la population africaine souffre de la faim en 2020. Les Africains sous-alimentés se chiffrent à 281.6 millions, soit 46.3 millions d'individus en plus qu'en 2019 et 89 millions en plus qu'en 2014.

La détérioration de la sécurité alimentaire du continent s'explique par les crises économiques et sanitaires créées par le Covid-19. En faisant face à une conjoncture difficile, la population africaine se retrouve dans un cercle vicieux au sein duquel les gouvernements adoptent " des politiques inappropriées " pour réduire la pauvreté et les inégalités.

A cela s'ajoute le fait que les mesures nationales et mondiales prises pour contenir la pandémie ont perturbé les activités économiques et de subsistance dans les secteurs des services tels que le tourisme, les envois de fonds, les exportations de produits de base, les marchés et la valeur des produits de base. L'analyse met également en exergue la chute de 2,1% du PIB africain l'année dernière.

Répartition de la malnutrition en Afrique 

Environ 44,4% des personnes sous-alimentées vivent en Afrique de l'Est, 26,7% en Afrique de l'Ouest, 20,3% en Afrique centrale, 6,2% en Afrique du Nord et 2,4% en Afrique du Sud. La prévalence de la malnutrition est particulièrement élevée dans certains pays, à commencer par la Somalie, où elle touche 60% de sa population.

La République centrafricaine affiche un taux de 50% contre 43% pour Madagascar et 42% pour la République Démocratique du Congo. Au Liberia, 40% de la population est atteinte de malnutrition alors qu'au Congo (Brazzaville) la part s'établit à 28%.

La Commission de l'Union africaine (CUA), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) ont publié le rapport comme la dernière mise à jour de leur rapport annuel sur l'état de la sécurité alimentaire et de la nutrition en Afrique.

Mariem Ben Yahia

Publié le 16/12/21 09:06

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

G9CltR4rO_MVn4GOCH6pZkazQmXHhIuvobPolsaL58Q False