ilboursa arabic version ilboursa

Égypte : Les réserves internationales atteignent un nouveau record de 46 milliards de dollars

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 9h9min

Depuis deux ans, l'Égypte traverse une crise sévère de devises étrangères, avec une forte demande de dollars sur le marché qui a créé un grand écart entre les taux de change officiels et ceux du marché parallèle.

La Banque Centrale égyptienne a annoncé que les réserves internationales nettes ont atteint un niveau record de 46,363 milliards de dollars à fin juin 2024.

Cela représente une hausse par rapport aux 46,125 milliards de dollars enregistrés en mai, dépassant ainsi le précédent record de 45,510 milliards de dollars en février 2020.

Depuis deux ans, l'Égypte fait face à une pénurie de devises étrangères, partiellement atténuée par l'accord de Ras Al-Hikma, qui a généré 35 milliards de dollars d'investissements directs, dont 24 milliards de dollars en liquidités ont été injectés au cours des deux derniers mois.

Ces fonds ont permis de satisfaire la demande en dollars sur le marché, réduisant ainsi l'écart entre le taux de change officiel et celui du marché parallèle. En réponse à cette situation, la Banque centrale a décidé le 6 mars de dévaluer la livre égyptienne.

Pour rappel, le taux de réserves internationales le plus bas depuis 2004 avait été enregistré en mars 2013, s'élevant à 13,42 milliards de dollars.

Les envois de fonds des Égyptiens à l'étranger en forte hausse

Par ailleurs, les envois de fonds des Égyptiens travaillant à l'étranger ont connu une augmentation significative de 73,8 % en mai par rapport à l'année précédente, atteignant environ 2,7 milliards de dollars, comparé à environ 1,6 milliard de dollars en mai 2023.

Sur une base mensuelle, ces envois ont augmenté de 26,6 % par rapport à avril 2024, où ils s'élevaient à environ 2,2 milliards de dollars. En effet, la Banque centrale d'Égypte a expliqué que cette augmentation des envois de fonds est due à un nouveau programme de réformes économiques lancé le 6 mars 2024.

Il est à noter que la pénurie prolongée de devises étrangères a entraîné une congestion des marchandises dans les ports égyptiens, mais cette situation a commencé à s'améliorer après la dévaluation de la monnaie jusqu'à ce que les niveaux normaux soient atteints.

Jihen Mkehli

Publié le 10/07/24 09:37

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

YkrMtZAP8pgwjRA9bXNKIV7F65fg4W1GRl8vw898Omc False